Le PM annonce l'établissement du Bureau de la liberté de religion

Le Premier ministre Stephen Harper reçoit un foulard de la part de la communauté tibétaine après avoir annoncé la création du Bureau de la liberté de religion, sous le regard de Jason Kenney, ministre de la Citoyenneté, de l'Immigration et du Multiculturalisme.

Vaughan (Ontario)
19 février 2013

Le Premier ministre Stephen Harper a annoncé aujourd’hui l’établissement du Bureau de la liberté de religion, au sein du ministère des Affaires étrangères et du Commerce international, qui sera voué à la promotion de la liberté de croyance ou de religion dans le monde. Il a également annoncé la nomination de M. Andrew Bennett au poste d’ambassadeur du Bureau. Le Premier ministre était accompagné par Jason Kenney, ministre de la Citoyenneté, de l’Immigration et du Multiculturalisme, et par Julian Fantino, ministre de la Coopération internationale.

« Les violations de la liberté de religion se produisent partout dans le monde et sont de plus en plus fréquentes, a déclaré le Premier ministre. M. Bennett est un homme de principe et de profondes convictions, qui favorisera la protection des minorités religieuses du monde entier pour qu’elles puissent pratiquer leur foi sans craindre la violence et la répression. » 

 Sous la direction de l’ambassadeur Bennett, le Bureau – qui est maintenant fonctionnel – assurera la promotion de la liberté de croyance ou de religion en tant qu’élément prioritaire de la politique étrangère du Canada. Le Bureau sera un outil important grâce auquel le Canada pourra assurer la promotion de valeurs canadiennes fondamentales comme la liberté, la démocratie, les droits de la personne et la primauté du droit partout dans le monde. 

« Notre gouvernement est déterminé à favoriser la liberté et la prospérité de la population qu’il sert, a ajouté le Premier ministre. Nous collaborerons avec d’autres pays et avec toutes les personnes qui le souhaitent afin de promouvoir les principes que nous partageons. » 

Plus précisément, le Bureau sera axé sur la défense des droits, l’analyse, la mise au point de politiques et l’établissement de programmes afin de protéger les minorités religieuses menacées et de faire valoir leurs droits; de se dresser contre la haine et l’intolérance religieuses, et de promouvoir à l’étranger les valeurs canadiennes que sont le pluralisme et la tolérance. Les activités seront concentrées sur des pays ou des situations où sont constatées des violations flagrantes du droit à la liberté de religion pouvant se manifester sous forme de violence, de haine et de discrimination systémique.

Pour plus d’information sur le Bureau, veuillez consulter : www.international.gc.ca/religious_freedom-liberte_de_religion/index.aspx?lang=fra