Nouvelles initiatives visant à renforcer les relations historiques qu'entretient le Canada avec les membres de la Communauté des Caraïbes (CARICOM)

Bridgetown, Barbade
19 juillet 2007

Le Premier ministre Stephen Harper a annoncé aujourd’hui de nouvelles initiatives visant à renforcer les relations historiques qu’entretient le Canada avec les membres de la Communauté des Caraïbes (CARICOM). Ces initiatives permettront de bâtir de nouveaux partenariats tournés vers l’avenir, et favoriseront l’intégration régionale grâce à des politiques mutuellement avantageuses.

Appui à la concurrence commerciale, à la gestion des risques de catastrophes et au développement du leadership

Le nouveau programme régional compte trois nouvelles initiatives visant à renforcer les programmes de gouvernance démocratique, de renouvellement économique ainsi que d’éducation et de leadership :

  • le Programme de concurrence commerciale des Caraïbes;

  • le Programme de gestion des risques de catastrophes des Caraïbes;

  • le Programme de développement du leadership institutionnel des Caraïbes.

    Le Programme de concurrence commerciale appuiera la mise en œuvre d’une économie de marché unique pour la CARICOM. Il facilitera également le commerce dans la région et rehaussera la capacité de celle-ci à négocier et à appliquer des accords de commerce international.

    Le Programme de gestion des risques de catastrophes fera en sorte que les gouvernements et les communautés locales soient davantage en mesure de gérer les catastrophes naturelles comme les ouragans et les inondations, afin de réduire leur incidence sur la population régionale. Il s’ajoute à l’appui canadien déjà annoncé au Fonds d’assurance pour les risques de catastrophes dans les Caraïbes dirigé par la Banque mondiale.

    Le Programme de développement du leadership aidera la région à former une nouvelle génération de leaders dans les secteurs public et privé en leur donnant les compétences nécessaires pour résoudre des questions complexes de gouvernance, d’économie et de société. Il contribuera également à la promotion de valeurs comme l’égalité des sexes, les droits de la personne, l’équité et la démocratie. Le Programme favorisera, en outre, une transparence, une responsabilité et une efficacité accrues de la gestion publique.

    Le Canada a accordé 600 millions de dollars sur 10 ans à ce nouveau programme régional par le truchement de l’Agence canadienne de développement international (ACDI). Sur cette somme, 14,5 millions seront affectés au Programme de concurrence commerciale des Caraïbes, 20 millions au Programme de gestion des risques de catastrophes, et encore 20 millions de dollars, au Programme de développement du leadership institutionnel des Caraïbes.

    Le financement octroyé au Programme de gestion des risques de catastrophes vient s’ajouter aux 20 millions de dollars déjà annoncés par le Canada pour le Fonds d’assurance pour les risques de catastrophes dans les Caraïbes. 

    Initiative de bourses Canada–CARICOM

    Chaque année pendant 10 ans, 100 bourses à court terme (six mois) de coopération en recherche et 15 bourses à résidence partagée (six mois au Canada et six mois dans les Caraïbes) seront accordées à des étudiants de niveau collégial et universitaire dans diverses disciplines répondant aux besoins des pays des Caraïbes, comme les politiques économiques et commerciales, la gouvernance, la primauté du droit et le développement démocratique.

    Université virtuelle Canada-CARICOM

    Chaque année pendant 10 ans, 100 bourses d’échange virtuel. Accordées dans le cadre de l’initiative Université virtuelle Canada-CARICOM, ces bourses offriront des possibilités d’apprentissage à distance dans des domaines comme la formation des enseignants, la technologie de l’information et la gestion de l’accueil à des personnes qui n’auraient sans doute pas les moyens autrement de poursuivre des études supérieures.

    Le Canada octroie 17 millions de dollars à l’Initiative des bourses Canada-CARICOM.

    Sommet Canada-CARICOM des chefs de gouvernement en 2008

    Pour soutenir le partenariat dynamique et tourné vers l’avenir que le Canada souhaite entretenir avec la région des Caraïbes, le Premier ministre Harper a offert de tenir un Sommet Canada-CARICOM en 2008—une invitation que les leaders de la CARICOM ont acceptée. L’accueil de ce Sommet témoigne de l’importance accordée par le Canada à sa stratégie des Amériques, de même qu’au resserrement de ses liens avec les pays de la CARICOM, grâce à des programmes et à des interactions accrus.

    Équipement informatique et formation sur les technologies de l’information

    Afin de soutenir la formation de haut niveau, le Canada fournira de l’équipement informatique et de la formation sur les technologies de l’information à plusieurs pays membres de la CARICOM ces trois prochaines années. Cette initiative aidera notamment la Jamaïque à mettre en place un programme de sécurité informatique de pointe.

    Le Canada octroie 440 000 $ à cette initiative.

    Négociations sur un accord de libre-échange Canada-CARICOM

    Le Canada a annoncé l’amorce de négociations sur un accord de libre-échange (ALE) entre le Canada et la Communauté des Caraïbes (CARICOM). Un ALE serait un outil important qui contribuerait à resserrer les liens commerciaux du Canada avec la région et à atteindre le but commun de faciliter le développement grâce à l’intégration économique dans l’hémisphère occidental. Les négociations fourniront en outre une plateforme pour le dialogue et la coopération dans une foule de domaines, notamment le travail et l’environnement.

    Un ALE d’une grande portée avec la CARICOM offre la possibilité de créer des débouchés pour les exportateurs canadiens dans des secteurs comme les biens industriels, l’agriculture et l’agroalimentaire, et le poisson et les fruits de mer, mais aussi pour les investisseurs canadiens et les fournisseurs de services professionnels et financiers. Un ALE engendrerait des retombées économiques tant pour le Canada que pour les pays membres de la CARICOM en donnant à nos produits et services un accès préférentiel à nos marchés respectifs ainsi qu’en favorisant un climat d’affaires plus sûr et plus prévisible.

    Le gouvernement continuera de consulter étroitement les parties prenantes pour s’assurer que leurs intérêts sont pris en compte tout au long des négociations.

    Les membres de la communauté des Caraïbes sont les suivants : Antigua et Barbuda, les Bahamas, la Barbade, le Belize, la Dominique, la Grenade, le Guyana, Haïti, la Jamaïque, Montserrat, Sainte-Lucie, Saint Kitts et Nevis, Saint-Vincent et les Grenadines, le Suriname et Trinidad et Tobago.
  • Vidéo