Le PM annonce que des pandas géants vont venir au Canada

Chongqing (Chine)
11 février 2012

Merci beaucoup et bon après-midi. Da jia hao.

Je remercie CS Leung pour son aimable présentation et pour sa présence au sein de l’importante délégation parlementaire qui m’accompagne ici en Chine. Par ailleurs, je salue le vice-maire de Chongqing, M. Wu Jianong, la vice-présidente et secrétaire générale de l’Association chinoise des jardins zoologiques, Mme Hu Zhongping, la vice-directrice générale de l'Administration d'État des forêts, Mme Yin Hong, et, bien entendu, le directeur du zoo de Chongqing, M. Li Zhongfu. Enfin, nous remercions Mark Rowswell, Dashan, d’avoir été notre maître de cérémonie cet après-midi et de tout ce qu’il a fait pour nous pendant notre visite en Chine. Nous lui sommes très reconnaissants. Nous le ramènerons et nous lui permettrons de manger autre chose que du bambou. Donc merci de vous joindre à nous pour cette occasion spéciale.

C’est un vrai plaisir pour moi d’être ici à Chongqing, dans ce célèbre zoo. Nous pouvons tous tirer des enseignements de la réussite de Chongqing, qui compte parmi les villes du monde dont la croissance est la plus rapide. Chongqing est le meilleur exemple de l’ouverture de la Chine vers l’Occident. La croissance de cette ville montre à quel point il est important de veiller à ce que toutes les régions d’un pays contribuent à sa prospérité. En reconnaissance de cette croissance, notre gouvernement a décidé de transformer son consulat de Chongqing en véritable consulat général. Par conséquent, il y aura un plus grand nombre d’employés et de ressources chargés de trouver des possibilités de commerce et d’investissement pour les entreprises canadiennes présentes à Chongqing et dans la région. Il en résultera des emplois dans le secteur de l’exportation au Canada et un rapprochement commercial avec l’ouest de la Chine. De nombreux produits canadiens sont acheminés vers la Chine intérieure à partir du port de Chongqing. En fait, le port de Chongqing est particulièrement lié à la ville de Winnipeg depuis la conclusion, en 2011, d’un accord visant à accroître les exportations de produits agricoles en provenance du centre du Canada vers l’intérieur de la Chine. Chongqing est ainsi la destination de nombreuses exportations canadiennes qui font le long parcours à partir de chez nous, d’abord par train, puis à travers le Pacifique à bord d’un navire, pour ensuite remonter le Yangzi jiang.

Aujourd’hui, j’ai assisté à l’arrivée en Chine d’une cargaison de porc canadien en provenance de Winnipeg, prévue dans le cadre de l’entente signée en 2011. Il s’agit d’un grand jour pour les agriculteurs canadiens. La qualité des aliments canadiens a été confirmée de nouveau. Nous célébrons donc ensemble une étape importante de nos relations commerciales en pleine essor.

Mes amis, je constate avec fierté qu’un nombre étonnant d’influences canadiennes se manifestent à Chongqing : cinq écrans IMAX 3D (grande innovation canadienne), une usine affiliée de Magna (grand fournisseur canadien de pièces d’automobiles), une technologie de l’entreprise québécoise Ecosystem (qui aide un fabricant de motocyclettes à atteindre des objectifs d’efficacité énergétique), un bureau de l’Université Wilfrid-Laurier (l’un des nombreux établissements d’enseignement postsecondaire ayant des liens ici) et même une école Maple Leaf. Bientôt, deux visiteurs très spéciaux, l’un de cette ville et de ce zoo, feront sentir leur présence chez nous au Canada.

Je suis ici aujourd’hui pour annoncer officiellement une entente de dix ans entre le zoo de Calgary, le zoo de Toronto et les autorités chinoises en vue du prêt de deux pandas géants au Canada. Ils arriveront l’an prochain et on pourra les observer dans l’est et dans l’ouest de notre pays puisqu’ils passeront cinq ans au zoo de Toronto et cinq ans au zoo de Calgary. Aux termes de cette entente, les deux zoos investiront dans la recherche et dans la conservation des pandas. Ces travaux aideront à veiller à ce que les futures générations puissent connaître ces magnifiques animaux. Vous êtes nombreux à savoir que j’ai vécu dans les deux villes. Je peux donc vous assurer qu’elles seront des hôtes merveilleux non seulement pour les pandas, mais aussi pour les nombreux touristes qui viendront les voir. Ce seront les premiers pandas à visiter le Canada depuis les années 1980. Bien entendu, il s’agit d’un premier pas merveilleux sur la voie de notre relation en matière de tourisme puisque le Canada a reçu le statut de destination approuvée en 2009.

Les pandas ont charmé les gens de tous les horizons et de tous les coins du monde. Les amateurs de félins comme moi sont particulièrement attirés par l’animal que les Chinois appellent depuis toujours le « chat-ours ». La timide demoiselle enjouée, autre surnom courant du panda, est un animal doux qui symbolise la paix.

La visite des pandas au Canada constitue une étape importante de la relation fleurissante entre nos deux populations. Le partenariat stratégique qui existe entre le Canada et la Chine repose sur le respect mutuel et la collaboration. Notre prédilection mutuelle pour les pandas est un autre exemple de la bonne volonté qui sous-tend notre relation – une relation qui, comme le montrent les quatre derniers jours, continue à évoluer.

Merci beaucoup, à tous. Xie-xie.

Vidéo

  • Loading Video...