Le PM annonce un soutien pour des initiatives liées à la sécurité en Thaïlande et en Asie du Sud-Est

Bangkok (Thaïlande)
24 mars 2012

Je voudrais d’abord vous remercier, commissaire général, d’avoir organisé la séance d’information d’aujourd’hui.

Je vous remercie également, Ward Alcock, des efforts que vous avez déployés pour le Canada et de votre contribution à la séance d’information.

Bonjour à tous,

Depuis l’automne 2010, la coopération accrue entre la GRC et la Police royale thaïlandaise a contrecarré les activités de groupes impliqués dans le passage de clandestins.

Plusieurs activités illégales ont été bloquées, et des bateaux ont été interceptés avant d’avoir pu atteindre les côtes du Canada.

Notre gouvernement est très encouragé par ces efforts.

Je suis ici pour deux raisons aujourd’hui.

D’une part, au nom du gouvernement du Canada, je voudrais remercier le gouvernement de la Thaïlande d’être devenu un partenaire de premier plan dans la lutte mondiale contre le passage de clandestins.

En particulier, je remercie la Police royale thaïlandaise et ses sections, dont le Bureau central d'investigation, le Bureau thaïlandais de l'immigration et la Division de la police maritime, de leur poursuite énergique des pires criminels de la planète.

Ces criminels exploitent les souffrances et les aspirations des personnes les plus vulnérables dans le monde.

D’autre part, j’annonce aujourd’hui que notre gouvernement a créé un programme spécial pour soutenir nos partenaires ici dans leurs efforts de détection et de prévention des activités de passage de clandestins dans toute l’Asie du Sud-Est.

Nous fournirons du nouvel équipement et de la formation à plusieurs sections de la Police royale thaïlandaise.

Par ailleurs, nous proposerons des programmes similaires aux pays partenaires dans toute l’Asie du Sud-Est.

Et bien entendu, nous continuerons à financer des projets de lutte contre le terrorisme avec la Thaïlande et d’autres partenaires sud-asiatiques.

Dans le monde d’aujourd’hui, la sécurité est interconnectée, voir indivisible.

Aucune frontière n’arrête des trafiquants, des terroristes, ou les autres criminels.

Cette réalité exige que les autorités policières de tous les pays travaillent ensemble pour contrer les menaces internationales, d’où qu’elles proviennent.

Notre gouvernement reste uni avec les alliés aux vues similaires ici en Thaïlande, en Asie du Sud-Est et partout dans le monde pour veiller à la défense de la souveraineté et au respect du droit international.

Merci encore une fois de vos efforts et merci de m’avoir invité à la séance d’information aujourd’hui.