Le Premier ministre Stephen Harper annonce des partenariats avec le Pérou et la Tanzanie pour renforcer la transparence dans le secteur de l'extraction

Londres (Royaume-Uni)
12 juin 2013

Le gouvernement du Canada est déterminé à aider les pays en développement à obtenir le maximum d’avantages du secteur de l’extraction en contribuant à des initiatives qui font la promotion de la transparence et de la gestion responsable. À cette fin, le 12 juin 2013, le Premier ministre Stephen Harper a annoncé que le Canada jouera un rôle de chef de file au sein du G8 en travaillant avec le Pérou et la Tanzanie afin de renforcer la transparence et la gestion dans leurs secteurs pétrolier, gazier et minier.

Les partenariats que le Canada dirige avec le Pérou et la Tanzanie font partie d’une série de partenariats similaires que des pays du G8 dirigent avec des pays de l’Afrique, de l’Amérique latine et de l’Asie dans le but d’améliorer la gouvernance et la transparence dans la gestion du secteur de l’extraction et des terres.

Au Pérou et en Tanzanie, les partenariats avec le G8 sur la transparence dans le secteur de l’extraction miseront sur les initiatives qui existent déjà, comme l’Initiative pour la transparence dans les industries d’extraction (ITIE), et ils viseront à réaliser des engagements plus ambitieux afin d’élargir et d’approfondir le programme de transparence du secteur de l’extraction.

En Tanzanie, le partenariat vise particulièrement à accroître l’accès du public à de l’information complète, récente et de qualité sur les revenus du secteur de l’extraction; à accroître la divulgation de l’allocation et de la dépense des revenus; ainsi qu’à accroître la reddition de comptes et à réduire la corruption réelle et perçue.

Au Pérou, le partenariat a deux objectifs centraux : accroître l’efficience et la transparence dans la gestion des redevances minières par les administrations locales et les gouvernements régionaux afin d’améliorer les conditions de vie des communautés situées près des lieux d’extraction de même que favoriser l’établissement d’un dialogue constructif entre les gouvernements, les communautés, les sociétés minières et la société civile afin de bâtir une industrie minière plus responsable et plus durable au Pérou.

Les nouveaux partenariats s’ajoutent aux initiatives déjà entreprises par le Canada au Pérou et en Tanzanie pour renforcer leur capacité à gérer leurs ressources naturelles.

Le Premier ministre Harper s’est rendu au Pérou le 22 mai 2013 et a annoncé que le Canada accordait un soutien à de nouvelles initiatives de développement au Pérou, notamment près de 38 millions de dollars pour améliorer les études d’impact sur l’environnement dans le secteur de l’extraction, afin de renforcer la gestion des ressources naturelles à l’échelle régionale et diversifier les débouchés économiques dans les régions qui dépendent du secteur de l’extraction.

Le 4 octobre 2012 durant la visite officielle du Président Jakaya Kikwete de la Tanzanie au Canada, le Premier ministre Harper a annoncé de nouvelles initiatives de développement en Tanzanie d’une valeur de 5,65 millions de dollars à l’appui de la transparence et de la reddition de comptes dans le secteur de l’extraction des ressources. Ce soutien aidera le gouvernement de la Tanzanie à instaurer des normes mondiales pour le secteur de l’extraction. Il aidera également l’Agence tanzanienne de vérification chargée du secteur minier, qui surveille les activités minières et en fait la vérification. Le soutien du Canada contribue à la croissance économique durable en Tanzanie en améliorant la gestion des finances publiques, en accroissant la disponibilité de données fiables au sujet des ressources minérales et en renforçant la transparence et la reddition de comptes au sein du gouvernement.

Les partenariats du G8 qui appuient la transparence dans la gestion du secteur de l’extraction et des terres sont tout à fait conformes au thème du Sommet du G8 de 2013 à Lough Erne : « Fiscalité, commerce et transparence ». À Lough Erne, les dirigeants se pencheront sur l’ouverture des marchés, l’ouverture des gouvernements et l’ouverture des sociétés afin de soutenir le libre-échange, de lutter contre l’évasion fiscale et de favoriser la transparence et la reddition de comptes.

Initiative pour la transparence dans les industries d’extraction (ITIE)

Les partenariats du Canada dans le cadre du G8 avec le Pérou et la Tanzanie complémenteront la participation de ces pays en développement à l’Initiative pour la transparence dans les industries d’extraction. Le Canada soutient fortement l’ITIE ainsi que le Centre de conseils techniques aux industries extractives, auquel le Premier ministre Harper a annoncé l’octroi de 20 millions de dollars en octobre 2012.

L’ITIE établit une norme internationale pour la déclaration et la divulgation des revenus tirés de l’exploitation des ressources qui vise à combattre la corruption, à accroître la transparence et à améliorer la gouvernance des ressources minières et pétrolières des pays. Lancée en 2002, l’ITIE fonctionne comme une coalition de gouvernements, de sociétés, d’investisseurs et d’organismes internationaux et non gouvernementaux qui appuient l’amélioration de la gouvernance dans les pays riches en ressources par la publication et la vérification complètes des paiements des sociétés et des revenus tirés par les gouvernements des industries pétrolière, gazière et minière.

Créé par la Banque mondiale en 2009, le Centre de conseils techniques aux industries extractives aide les pays en développement à acquérir des compétences en négociation et une expertise dans la mise en place de cadres stratégiques et réglementaires afin de gérer les industries minière, pétrolière et gazière de façon responsable et transparente.

En février 2012, le Pérou est devenu le premier pays d’Amérique latine à être désigné conforme aux normes de l’ITIE. Grâce au soutien du Canada, la Tanzanie est également devenue conforme à l’ATIE en décembre 2012.

Les deux pays font partie des 20 pays ciblés par le Canada pour la coopération en matière de développement.