Le Premier ministre Stephen Harper annonce des sanctions supplémentaires contre le régime Ianoukovitch

Ottawa (Ontario)
20 février 2014

Le Premier ministre Stephen Harper a fait aujourd’hui la déclaration suivante au sujet de la réaction du Canada face à l’augmentation de la violence en Ukraine :

« Le Canada continue d’être outré par la violence en Ukraine. Notre gouvernement a réagi en instaurant une interdiction de voyager pour les hauts dirigeants du régime et en annonçant une assistance médicale pour aider les manifestants dans le besoin. Aujourd’hui, notre gouvernement prend une mesure supplémentaire pour accroître la pression exercée sur le régime afin de mettre fin à la violence.  

« Depuis des mois, notre gouvernement indique clairement au gouvernement ukrainien qu’il doit permettre à ses citoyens d’exercer leur droit démocratique de manifester pacifiquement sans être la cible d’une force mortelle ni d’une brutalité effroyable. La violence choquante dont le monde est témoin doit cesser, et nous tenons le régime responsable de ces actes commis contre ses propres citoyens. 

« Aujourd’hui, nous imposons une interdiction de voyager élargie qui empêchera les hauts représentants du gouvernement ukrainien ainsi que les autres personnes qui ont une responsabilité politique dans le recours à la violence de voyager au Canada. Cela élargit la portée des restrictions visant les déplacements annoncées le 28 janvier. Nous imposerons également des sanctions économiques au régime Ianoukovitch et à ses partisans.

« Nous espérons que ces mesures sérieuses sauront convaincre le gouvernement ukrainien de chercher une solution pacifique à la crise. Nous continuerons à suivre l’évolution de la situation en Ukraine et de concert avec nos alliés étrangers, nous envisagerons d’autres options.

« Notre gouvernement, en collaboration avec la communauté ukrainienne-canadienne et les membres de notre caucus, continuera de soutenir la population ukrainienne dans sa lutte pour une Ukraine libre et démocratique. »