Le PM convie des experts canadiens et des dirigeants mondiaux en matière de santé des mères, des nouveau-nés et des enfants

Le Canada sera l’hôte d’un sommet sur la manière de sauver la vie des femmes et des enfants vulnérables

Ottawa (Ontario)
6 mars 2014

Introduction

Le Premier ministre Stephen Harper a annoncé aujourd’hui que le Canada tiendra un sommet de hauts représentants du domaine de la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants, du 28 au 30 mai 2014, à Toronto, en Ontario.  

Ce sommet – qui s’appuie sur le leadership canadien en matière de santé des mères, des nouveau-nés et des enfants – réunira des intervenants et des experts canadiens, ainsi que des dirigeants mondiaux de pays développés ou en développement, d’organisations internationales, de la société civile, de donateurs au développement, de dirigeants du secteur privé et de fondations, pour faire le point des progrès réalisés jusqu’à présent et discuter de la voie à suivre dans l’avenir.

Le sommet donnera aux experts canadiens et aux dirigeants mondiaux l’occasion de s’entendre sur la focalisation des futurs efforts internationaux en matière de santé des mères, des nouveau-nés et des enfants. Plus particulièrement, il portera sur les questions critiques du renforcement des systèmes de santé et de la mise sur pied de systèmes d’enregistrement de l’état civil; sur la réduction du fardeau de la maladie dans les pays en développement; sur la mise en valeur de l’alimentation comme fondement d’une vie saine; et sur de nouveaux partenariats à nouer avec le secteur privé pour favoriser l’innovation et le financement.

Au mois de juin 2010, sous le leadership du Premier ministre Stephen Harper, le G8 a lancé l’lnitiative de Muskoka sur la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants, qui visait à sauver la vie des mères, des nouveau-nés et des enfants de moins de cinq ans dans les pays en développement. Les membres du G8 et des partenaires non membres du G8 se sont engagés à verser en tout 7,3 milliards de dollars américains sur cinq ans (2010-2015) dans le cadre de l’initiative. D’après les estimations de l’Organisation mondiale de la santé et de la Banque mondiale, les fonds recueillis grâce à l’Initiative canadienne de Muskoka permettront de sauver la vie de 1,3 million d’enfants et de 64 000 mères.

En réponse au leadership du Canada sur la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants et à son engagement redditionnel, le Premier ministre Harper a coprésidé une nouvelle commission des Nations Unies sur l’information et la redevabilité pour surveiller le déroulement de la mise en œuvre de la Stratégie mondiale pour la santé des femmes et des enfants. La Commission a présenté son rapport, Keeping Promises, Measuring Results, au mois de mai 2011.

Faits saillants

  • Les femmes et les enfants des pays en développement risquent bien davantage de mourir de causes simples, évitables, par manque de solutions éprouvées, abordables et efficaces sur le plan des coûts, alors que la plupart des Canadiens les tiennent pour acquises.
  • Il y a du progrès. Le nombre de femmes qui meurent chaque année pendant leur grossesse ou à l’accouchement a beaucoup diminué – de 543 000 morts en 1990 à 287 000 en 2011.
  • À l’échelle mondiale, le nombre d’enfants de moins de cinq ans qui meurent a aussi beaucoup diminué, de presque 12 millions en 1990 à 6,6 millions en 2012.
  • Le Canada verse 2,85 milliards de dollars s’étalant de 2010 à 2015 dans le cadre de l’Initiative de Muskoka pour améliorer la santé et sauver la vie des femmes et des enfants dans les pays en développement.
  • Le Canada est en bonne voie de respecter son engagement de Muskoka, environ 80 p. 100 du financement ayant déjà été versés.

Citations

« Les efforts canadiens ont attiré l’attention mondiale sur les difficultés liées à la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants. Avec nos partenaires, nous avons beaucoup progressé en sauvant des millions de vies. Le Canada mobilisera à nouveau les dirigeants mondiaux, il relancera les efforts et incitera à l’action en tenant un Sommet sur la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants au printemps prochain.» – Le Premier ministre Stephen Harper 

« Sauver la vie des mères et des enfants est non seulement un impératif moral, c’est aussi la base sur laquelle se construisent des communautés prospères pour la génération d’aujourd’hui et pour la suivante. Grâce au leadership canadien et à l’aide de partenaires au Canada et dans le monde entier, nous pouvons atteindre ce but et veiller à ce que toutes les femmes, les nouveau-nés et les enfants puissent avoir des vies saines et productives. » – Le Premier ministre Stephen Harper

Document connexe

Lien pertinent