Le Premier ministre Stephen Harper se rendra en Ukraine

Ottawa (Ontario)
14 mars 2014

Introduction

Le Premier ministre Stephen Harper a annoncé aujourd’hui qu’il se rendra en Ukraine pour y rencontrer le gouvernement provisoire et discuter de la situation et comment le Canada et ses alliés peuvent continuer de fournir un soutien. Le Premier ministre sera à Kiev le 22 mars où il rencontrera le Premier ministre Arseni Iatseniouk. Le Premier ministre Harper est le premier dirigeant du G7 à annoncer ses projets de voyage en Ukraine. 

Le Premier ministre participera également au Sommet sur la sécurité nucléaire à La Haye aux Pays-Bas les 24 et 25 mars ainsi qu’au programme bilatéral les 23 et 24 mars. Il sera alors accompagné par le ministre de l’Industrie, James Moore.

Par la suite, le Premier ministre se rendra à Munich et Berlin, en Allemagne, dans le cadre d’une visite officielle les 26 et 27 mars. À cette occasion, il sera accompagné par le ministre du Commerce international, Ed Fast.

Les ministres Fast et Moore mèneront des missions commerciales aux Pays-Bas et en Allemagne respectivement.

Le Sommet sur la sécurité nucléaire réunira des représentants de 53 pays, y compris tous les pays membres du G20 et quatre organisations internationales. Ils auront ainsi l’occasion de discuter des façons de prévenir le terrorisme nucléaire et de l’urgence de déployer d’autres efforts coordonnés à l’échelle internationale en vue d’accroître la sécurité nucléaire partout dans le monde. Le Sommet permettra également de souligner le rôle actif que joue le Canada dans la lutte contre le terrorisme nucléaire, surtout par voie du Partenariat mondial contre la prolifération des armes de destruction massive et des matières connexes.

Aux Pays-Bas, le Premier ministre rencontrera son homologue néerlandais, Mark Rutte, et s’entretiendra avec le Roi Willem-Alexander. En Allemagne, il rencontrera la Chancelière Angela Merkel et le Président allemand Joachim Gauck. Dans les deux pays, les chefs d’État discuteront de façons d’accroître les échanges commerciaux et les investissements afin de renforcer davantage les relations bilatérales. Ils aborderont également les défis liés à la sécurité internationale et aux économies mondiales et européennes. Le Premier ministre profitera de l’occasion pour discuter de la situation en Ukraine et la réponse du Canada et de ses alliés face à celle-ci.  

Finalement, le Premier ministre rencontrera des leaders du monde des affaires et communautaires afin de promouvoir des relations commerciales plus étroites et d’examiner les occasions commerciales et d’investissement qui découleront de l’accord conclu entre le Canada et l’UE. 

Faits en bref

  • La dernière visite du Premier ministre en Ukraine fut au mois d’octobre 2010.
  • Le dernier Sommet sur la sécurité nucléaire s’est tenu en mars 2012 à Séoul, Corée du Sud. Le Premier ministre avait alors annoncé le renouvellement du Programme de partenariat mondial qui appuie les efforts en vue de renforcer la sécurité mondiale en luttant contre la menace que pose le terrorisme nucléaire, radiologique, biologique et chimique. Depuis 2012, le Canada finance des projets de sécurité nucléaire et radiologique évalués à 16,3 millions de dollars.
  • En 2013, le Canada a mis en oeuvre un engagement important pris à Séoul en ratifiant en 2005 l’amendement à la Convention sur la protection physique des matières nucléaires et la Convention pour la répression des actes de terrorisme nucléaires.
  • Depuis 2006, le Canada a conclu des accords de libre-échange avec neuf pays : la Colombie, la Jordanie, Panama, le Pérou, l’Association européenne de libre-échange (l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse) et le Honduras. Tout récemment, le Canada a conclu un accord de principe avec l’Union européenne formée de 28 États, soit le plus important et vaste marché lucratif au monde. De plus, le Canada et la République de Corée ont terminé les négociations relatives à un accord bilatéral de libre-échange.
  • Le Canada et les Pays-Bas entretiennent d’excellentes relations bilatérales. Outre les investissements, les liens commerciaux et culturels, des liens personnels se sont forgés durant la Deuxième Guerre mondiale, des liens qui sous-tendent ce riche partenariat.
  • Le 65e anniversaire de la libération des Pays-Bas a été souligné en mai 2010 alors que le Premier ministre Harper s’était rendu aux Pays-Bas et que la Princesse Margriet était venue au Canada.
  • Le Canada et l’Allemagne entretiennent des relations étroites que sous-tend une coopération internationale active, de bonnes relations commerciales et des investissements et des liens personnels de longue date. Près de 3,2 millions de résidents, soit environ 9,75 % de la population canadienne, se disent d’origine allemande.
  • La dernière visite du Premier ministre Harper en Allemagne remonte à 2010 alors qu’il visitait la Chancelière Merkel juste avant le Sommet du G8 à Muskoka. Il y était également allé en 2007 pour participer aux sommets Canada-UE et du G8, puis en 2008 pour assister à une conférence sur la biodiversité à Bonn. En août 2012, la Chancelière Angela Merkel avait effectué sa première visite bilatérale au Canada. Auparavant, elle avait participé aux sommets du G8 et du G20 en 2010 tenus à Muskoka et à Toronto.

Citations

« Le Canada demeure uni avec ses alliés à reconnaître le gouvernement de l'Ukraine et à soutenir l'intégrité territoriale et la souveraineté de l'Ukraine. Nous continuerons à travailler avec nos alliés pour soutenir les efforts visant à rétablir la stabilité et l'unité du pays afin que le peuple de l'Ukraine puisse prospérer sans intimidation ni menace. » – Le Premier ministre Stephen Harper

« Notre gouvernement reconnaît que le risque de terrorisme nucléaire est une menace importante à la sécurité internationale. Le Canada appuie fermement le Sommet sur la sécurité nucléaire comme un moyen essentiel de renforcer les efforts internationaux de lutte contre le terrorisme nucléaire. Nous avons travaillé très fort avec les partenaires internationaux pour prévenir les activités illicites de prolifération nucléaire et sécuriser les matières nucléaires. » – Le Premier ministre Stephen Harper

« Le Canada tient à ses liens étroits avec l'Allemagne et les Pays-Bas, deux partenaires commerciaux importants et de solides alliés à l’égard de plusieurs dossiers internationaux. Je me réjouis de l'élargissement et de l'approfondissement des relations avec ces deux pays, y compris l'exploration de nouvelles occasions commerciales qui découleront de l'Accord commercial Canada-UE. » – Le Premier ministre Stephen Harper