Le PM réitère l’engagement du Canada envers la sécurité nucléaire

Le Premier ministre Stephen Harper participe à une photo de famille officielle, en compagnie d’autres dirigeants lors du Sommet sur la sécurité nucléaire.

La Haye (Pays-Bas)
25 mars 2014

Introduction

Le Premier ministre Stephen Harper a annoncé aujourd’hui un soutien du Canada destiné à des initiatives qui permettront d’améliorer la sécurité nucléaire internationale et d’atténuer la menace que posent le terrorisme nucléaire et les armes de destruction massive. L’annonce a été faite en marge du Sommet sur la sécurité nucléaire (SSN) qui se déroule à La Haye, aux Pays‑Bas, du 24 au 25 mars 2014.

Le soutien, accordé par l’entremise du Programme de partenariat mondial (PPM) du Canada, permettra de faciliter la mise sur pied de projets visant à améliorer la sécurité physique d’installations nucléaires et de sources radioactives, et de combattre le trafic illicite dans des pays d’Afrique, des Amériques, du Moyen‑Orient et de l’Asie du Sud‑Est. Certains projets seront réalisés en partenariat avec l’AIEA et l’industrie nucléaire canadienne.

Pour donner suite à un engagement pris au Sommet sur la sécurité de 2012 à Séoul, en République de Corée, le Premier ministre Harper a également annoncé la ratification de deux conventions qui amélioreront la sécurité nucléaire et atténueront la menace que pose le terrorisme nucléaire : l’Amendement à la Convention sur la protection physique des matières nucléaires, et la Convention internationale pour la répression des actes de terrorisme nucléaire.

Un engagement conjoint a également été annoncé par le Canada et la Corée relativement à la mise en œuvre de la résolution 1540 du Conseil de sécurité des Nations Unies (RCSNU), qui porte sur les efforts de lutte contre la prolifération et sur l’amélioration de la sécurité relative aux matières nucléaires dans le monde. À ce jour, plus de 30 pays ont réaffirmé leur engagement commun envers des initiatives concrètes visant à appuyer la mise en œuvre complète et universelle de la RCSNU 1540.

Enfin, le Premier ministre Harper a annoncé que le Canada accueillera une mission du Service consultatif international sur la protection physique (SCIPP) de l’AIEA d’ici la fin de 2015. Le SCIPP est un mécanisme d’évaluation par les pairs dans le cadre duquel des experts examinent le système de sécurité nucléaire d’un pays.

Faits saillants

  • Le Canada est un chef de file en ce qui a trait aux efforts internationaux déployés pour combattre le terrorisme nucléaire. En effet, il a investi des millions de dollars dans des programmes liés à la sécurité nucléaire et radiologique depuis le SSN de 2012 à Séoul, en Corée.
  • Établi en 2002, le PPM du Canada est le principal mécanisme au moyen duquel le Canada contribue aux efforts internationaux de lutte contre les armes de destruction massive (ADM), la prolifération et le terrorisme.
  • Lors du SSN de 2012 à Séoul, en Corée, le Premier ministre Stephen Harper a annoncé le renouvellement du PPM du Canada, en tablant sur les initiatives déjà établies pour améliorer la sécurité mondiale en ce qui a trait aux ADM.
  • Le Canada et la Corée demeurent d’ardents défenseurs de la mise en œuvre complète et universelle de la RCSNU 1540. Le premier rapport du Canada a été déposé devant le Comité 1540 en 2004, et des rapports subséquents ont été présentés en 2006 et en 2008. Le Canada a également présenté un Plan d’action sommaire au Comité 1540 en 2010, dans lequel sont énoncés les efforts déployés par le Canada à l’échelle nationale et internationale en vue de mettre en œuvre la RCSNU 1540.

Citations

« Le terrorisme nucléaire demeure l’un des plus importants défis auxquels nous faisons face aujourd’hui en matière de sécurité mondiale. Le Canada demeure un chef de file dans les efforts internationaux visant à améliorer la sécurité nucléaire et à empêcher les organisations terroristes d’acquérir des armes de destruction massive ainsi que les matières et le savoir‑faire connexes. » – Le Premier ministre Stephen Harper

« Une attaque nucléaire terroriste menée où que ce soit dans le monde constituerait un défi considérable pour le maintien de la paix et de la sécurité mondiales et pour la protection des valeurs canadiennes, de la dignité humaine et des sociétés libres et ouvertes. Par conséquent, le Canada est fier d’être un chef de file en ce qui a trait aux efforts déployés à l’échelle mondiale en vue d’atténuer la menace que constitue le terrorisme nucléaire. » – Le Premier ministre Stephen Harper

Produits connexes

Liens connexes