Le PM souligne les opportunités engendrées par l’Accord de libre-échange Canada-Corée

Le Premier ministre Stephen Harper participe à une table ronde avec des dirigeants communautaires et de hauts dirigeants d’entreprise au sujet des relations commerciales Canada-Corée.

Chilliwack (Colombie-Britannique)
20 août 2014

Introduction

Le Premier ministre Stephen Harper a participé aujourd’hui à une table ronde de dirigeants communautaires et de hauts dirigeants d’entreprises canadiennes, réunis pour discuter de la grande impulsion que donnera l’Accord de libre-échange Canada-Corée au commerce et à l’investissement bilatéraux dans nos deux pays, créant ainsi des emplois et des opportunités. La séance était animée par Ed Fast, ministre du Commerce international.

La Corée est un marché prioritaire pour le gouvernement du Canada. Les deux pays ont annoncé la conclusion des négociations de l’Accord de libre-échange au mois de mars 2014 et cherchent à franchir rapidement les dernières étapes pour que l’Accord puisse entrer en vigueur le plus tôt possible. Une fois mis en œuvre, l’Accord se traduira immédiatement par d’importantes retombées pour les consommateurs, exportateurs, producteurs et investisseurs de toutes les régions du pays.

Faits saillants

  • La Corée est l’un des plus importants partenaires commerciaux du Canada en Asie (après la Chine et le Japon). Le commerce des marchandises entre les deux pays totalisait environ 10,8 milliards de dollars en 2013.
  • Le jour où l’Accord de libre‑échange Canada-Corée entrera en vigueur, les entreprises canadiennes profiteront immédiatement de l’élimination des droits coréens sur 82 p. 100 des lignes tarifaires. Après la mise en œuvre intégrale de l’Accord, ce chiffre passera à 98 p. 100.
  • On s’attend à ce que l’Accord de libre-échange Canada-Corée stimule l’économie du Canada en y injectant 1,7 milliard de dollars, et à ce qu’il fasse augmenter de 32 p. 100 les exportations canadiennes vers la Corée.
  • L’élimination des droits prévue aux termes de cet Accord sera particulièrement avantageuse pour les entreprises canadiennes parce que les tarifs douaniers coréens sont en moyenne trois fois plus élevés que ceux du Canada (13,3 p. 100 contre 4,3 p. 100).
  • Les règles du jeu seront plus équitables pour les entreprises canadiennes par rapport à leurs concurrents sur le marché coréen, notamment ceux des États-Unis et de l’Union européenne.

Citation

« L’Accord de libre-échange Canada-Corée, premier accord de libre-échange conclu par le Canada dans la région de l’Asie-Pacifique, permettra la création de milliers de nouveaux emplois au Canada et offrira aux entreprises canadiennes une porte d’entrée vers la région de l’Asie-Pacifique, ce qui augmentera leur compétitivité mondiale. Je suis ravi d’être venu ici aujourd’hui discuter avec des représentants d’entreprises canadiennes des moyens qui permettront à notre pays de profiter des nouvelles opportunités qu’offre cet Accord historique en ce qui a trait aux échanges commerciaux et à l’investissement. J’aimerais également remercier nos gens d’affaires pour leur précieux apport, qui a contribué à éclairer les négociations. » – Le Premier ministre Stephen Harper

Produit connexe

Lien connexe