Le PM prononce un discours à la mémoire de feu l'honorable Pierre Claude Nolin, président du Sénat, pendant un service commémoratif tenu à la basilique Notre-Dame.

Ottawa (Ontario)
24 avril 2015

Le Premier ministre Stephen Harper a fait aujourd’hui la déclaration suivante après avoir appris la mort du président du Sénat, Pierre Claude Nolin :

« Laureen et moi avons été profondément attristés aujourd’hui d’apprendre le décès du président du Sénat, Pierre Claude Nolin.

« Le président Nolin parlait d’une voix claire et forte en se dévouant pour servir les Québécois et tous les Canadiens et il l’a fait à titre de membre de la Chambre haute pendant plus de 21 ans. Pendant sa longue carrière au service de l’État, le sénateur Nolin n’a jamais perdu de vue les intérêts supérieurs de ses concitoyens.

« Pendant le temps qu’il a passé au Sénat, il a participé à de nombreux comités couvrant un large éventail de sujets, notamment les affaires juridiques et constitutionnelles, les affaires étrangères et le commerce international, la sécurité nationale et la défense, les banques et le commerce.

« Après avoir été élu à l’unanimité président par intérim du Sénat en 2013, il a été nommé président du Sénat en 2014.

« Prêtant un solide appui aux forces militaires, le sénateur Nolin était, depuis 1995, membre du cercle des honoraires du Régiment de Maisonneuve, dont il était devenu lieutenant-colonel honoraire en 2012. En 2014, il avait aussi été nommé commandeur de l’Ordre de Saint-Lazare. Il était aussi un ardent défenseur des droits fondamentaux et il a travaillé pendant toute sa carrière pour veiller à ce que les gens de tous les horizons aient la possibilité d’exprimer leur point de vue au sein de la société québécoise et canadienne.

« Grâce à son courage et à son patriotisme, cet homme affable et cultivé a su exercer ses talents en servant de guide unificateur et éclairant à ses collègues et ce, jusqu’aux derniers moments de sa vie, malgré une cruelle maladie. 

« Ses avis et son soutien, qui reposaient sur sa vaste expérience du domaine juridique et parlementaire, et son profond engagement à servir la population du Canada, ont grandement profité aux membres de mon caucus.

« Au nom de tous les Canadiens, nous souhaitons exprimer nos sincères condoléances à son épouse, Camille, à ses trois enfants, Simon, Louis et Virginie, à ses petits-enfants, ainsi qu’à toute sa famille, à ses amis et à ses collègues. Il fait maintenant partie d’un petit groupe de personnes dont la vie et l’exemple ont permis de rehausser l’institution qu’elles servaient, tout en contribuant au bien commun. Son travail distingué au service de la Chambre haute et de notre pays ne manquera pas d’être rappelé et honoré. »