Main Container

Crête du premier ministre

Offrir à tous les Canadiens un accès à Internet haute vitesse

Main Content

Alors que nous continuons de faire face à la pandémie mondiale de COVID-19, les Canadiens se tournent vers l’Internet pour avoir accès à leur travail, à l'école, aux ressources gouvernementales et à leurs proches. L’Internet permet aux grands‑parents de parler à leurs petits-enfants, aux élèves de communiquer avec leurs professeurs et leurs camarades de classe et aux entreprises de continuer à vendre leurs produits. Cependant, de nombreuses communautés au Canada ne disposent toujours pas de l'infrastructure nécessaire pour se connecter les unes aux autres. Voilà pourquoi le gouvernement du Canada travaille pour offrir à tous les Canadiens un accès à Internet qui est rapide et fiable, et ce, peu importe où ils habitent.

Aujourd’hui, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé un investissement de 1,75 milliard de dollars pour aider à offrir à tous les Canadiens un accès à Internet haute vitesse, à faire croître nos entreprises et à créer des emplois. Grâce à cet investissement, 98 % des Canadiens auront un accès à Internet haute vitesse d'ici 2026, l’objectif étant d’atteindre l’ensemble de la population d'ici 2030.

Le Fonds pour la large bande universelle avait d’abord été annoncé dans le budget de 2019 et était assorti d’un montant d’un milliard de dollars. Le financement supplémentaire de 750 millions de dollars pour le programme permettra de faire avancer des projets avec des partenaires comme la Banque de l'infrastructure du Canada. Ainsi, il deviendra possible de connecter les entreprises et les familles canadiennes dans les communautés mal desservies au cours des six prochaines années. Le programme comprend également un volet de réalisation rapide de 150 millions de dollars doté d’un processus de demande accéléré pour permettre le déclenchement immédiat de projets prêts à être réalisés. Avec l'annonce d'aujourd'hui, notre gouvernement a rendu 6,2 milliards de dollars disponibles en financement pour les services d’accès universel à large bande depuis 2015.

Le premier ministre a également annoncé un accord de 600 millions de dollars avec Télésat, une société canadienne de communications par satellite. Ce financement améliorera la connectivité et étendra la couverture à Internet haute vitesse au Grand Nord et aux régions rurales et isolées du Canada, grâce à une capacité en matière de satellites en orbite basse.

De plus, l’annonce d’aujourd'hui représente le plus important investissement fédéral ponctuel dans le domaine de la large bande. Il contribuera à changer concrètement la vie des Canadiens et des entreprises du pays. Il aidera aussi les Canadiens vivant dans les communautés rurales, éloignées et nordiques et permettra de donner suite à l'engagement du gouvernement de créer plus d'un million d'emplois. Alors que nous travaillons à nous rétablir de la pandémie, le gouvernement du Canada continuera d'investir dans les infrastructures afin de bâtir des communautés fortes et un Canada plus compétitif et plus résilient pour tous.

Citations

« Aujourd'hui plus que jamais, les Canadiens ont besoin d'un accès à Internet haute vitesse qui est fiable pour travailler, apprendre et communiquer avec leur famille et leurs amis depuis leur chez-soi. L'annonce d'aujourd'hui s’inscrit dans les efforts que nous déployons pour offrir un accès à Internet plus rapide dans toutes les régions du pays, aider les entreprises à croître, créer des emplois et bâtir un Canada meilleur pour tous. »

Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

« Nos liens ont été notre plus grande force dans la réponse à la pandémie et ce sont ces liens qui guideront notre relance économique dans le monde post-pandémique. Notre gouvernement a présenté le premier plan national visant à connecter tous les Canadiens à Internet haute vitesse et nous tenons nos promesses. Nos investissements permettront de connecter 1,7 million de foyers canadiens à un meilleur Internet. De plus, le Fonds pour la large bande universelle s'appuiera sur les progrès réalisés à ce jour, plaçant le Canada en tête du peloton mondial pour les pays qui investissent rapidement dans leurs réseaux à haut débit. »

L’hon. Maryam Monsef, ministre des Femmes et de l’Égalité des genres et du Développement économique rural

« Nous savons que l'accès à Internet haute vitesse est une priorité absolue pour les Canadiens des régions rurales et éloignées et nous misons sur les plus récentes technologies pour offrir cet accès à tous les Canadiens. C’est plus qu'une simple commodité, c’est une source de possibilités. L’accès à Internet haute vitesse permet aux médecins de voir leurs patients à distance, aux entreprises de joindre des clients du monde entier et aux étudiants d'une même classe de se connecter avec leurs pairs dans d'autres régions du pays. L'accord conclu avec Télésat contribuera à ouvrir des possibilités économiques et sociales dans les communautés les plus rurales et éloignées du Canada. »

L’hon. Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie

« La pandémie a rendu plus important que jamais l'engagement du gouvernement à connecter tous les Canadiens à Internet haute vitesse. L'initiative de 2 milliards de dollars de la Banque de l’infrastructure du Canada en matière de large bande contribuera à accélérer la connectivité au Canada en élaborant et en réalisant des projets à grande échelle et à fort impact, notamment grâce à une collaboration avec le Fonds pour la large bande universelle. Les investissements de la BIC dans le domaine de la large bande permettront de connecter plus de trois quarts de million de ménages et d'entreprises dans des communautés mal desservies, améliorant ainsi la qualité de vie des gens et créant de bons emplois. »

L’hon. Catherine McKenna, ministre de l’Infrastructure et des Collectivités

« Qu’on habite à Québec, en Estrie ou en Abitibi-Témiscamingue, il faut être branché à Internet haute vitesse. Nous n’arrêterons pas nos efforts tant et aussi longtemps que nous n’aurons pas branché tous les Québécois et Québécoises. C’est le message que nous envoyons aujourd’hui en investissant massivement pour connecter les foyers québécois encore plus rapidement. »

L’hon. Pablo Rodriguez, leader du gouvernement à la Chambre des communes et lieutenant du Québec

Faits saillants

  • Le Fonds pour la large bande universelle a été annoncé dans le budget de 2019. Il s’inscrit dans une série d’investissements fédéraux visant à améliorer l’accès à Internet haute vitesse qui devraient permettre de connecter près de 400 000 ménages de plus d’ici la fin de 2023.
  • De plus, 50 millions de dollars du budget total du Fonds pour la large bande universelle seront réservés à des projets liés aux technologies Internet mobiles qui profiteront principalement aux peuples autochtones. Il s’agit notamment de projets réalisés le long de routes et d’autoroutes, et dans des communautés autochtones où la connectivité mobile fait défaut.
  • Le gouvernement du Canada a déjà fait d’importants progrès en vue d'atteindre son objectif de connecter tous les Canadiens à Internet haute vitesse d’ici 2030 en accordant son appui à divers projets et programmes qui permettront de connecter 1,2 million de ménages canadiens au cours des prochaines années.
  • Le gouvernement du Canada travaillera avec des partenaires afin d’offrir à tous les Canadiens des vitesses de téléchargement d’au moins 50 mégabits par seconde et des vitesses de téléchargement de 10 mégabits par seconde, peu importe l’endroit où ils vivent au pays. Ces vitesses permettront aux Canadiens de faire du télétravail, de suivre des cours en ligne et d’avoir accès à des ressources de santé en ligne.
  • Dans le cadre de son Plan de croissance, la Banque de l’infrastructure du Canada a récemment annoncé une initiative de 2 milliards de dollars en lien avec la large bande. Cette initiative contribuera à connecter environ 750 000 foyers et petites entreprises à la large bande dans des communautés mal desservies pour permettre aux Canadiens de participer davantage à l’économie numérique.
  • Télésat Canada a été mise sur pied en tant que société d’État en 1969 et est maintenant une société privée sous contrôle canadien. Elle a des employés dans cinq provinces et un territoire, ainsi que dans plusieurs pays du monde. Elle compte parmi les quatre plus importants exploitants de satellites au monde.
  • Les satellites en orbite basse sont 36 fois plus près de la Terre que les satellites de télécommunication traditionnels. Ils prennent ainsi moins de temps pour envoyer et recevoir l’information, ce qui permet d’améliorer les services à large bande et d’en accroître la vitesse, y compris dans les régions rurales, éloignées ou nordiques.

Document connexe

Liens connexes