Main Container

logo

Le premier ministre conclut un Sommet Canada-Union européenne productif

Main Content

Le premier ministre Justin Trudeau a conclu aujourd'hui sa participation au Sommet des dirigeants Canada-Union européenne (UE) avec le président du Conseil européen, Charles Michel, et la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

Au cours du Sommet, les dirigeants ont pris l’engagement ferme de travailler ensemble pour en finir avec la COVID-19 et assurer une relance mondiale qui favorise la création d'emplois et de possibilités pour nos populations ainsi que la croissance de la classe moyenne. Ils ont également convenu de poursuivre leurs efforts visant à contrer les changements climatiques et à protéger l'environnement, à accroître la collaboration dans les domaines de la technologie et de l'innovation, et à faire progresser la paix et la sécurité internationales. Les dirigeants ont renouvelé leur engagement à promouvoir des valeurs communes telles que la démocratie, les droits de la personne, l'égalité des sexes et la primauté du droit.

Les dirigeants ont annoncé la création d’un nouveau partenariat stratégique sur les matières premières, qui permettra de garantir la sécurité des chaînes d’approvisionnement en ce qui concerne les minéraux et métaux essentiels qui sont nécessaires à la transition vers une économie numérisée et plus propre, notamment pour les véhicules électriques et le stockage dans des piles. Le nouveau partenariat favorisera également la collaboration en matière de recherche et d’innovation liées à l’extraction et à la transformation des matières premières. De plus, il créera de nouvelles opportunités commerciales et stimulera les investissements privés et publics au profit de nos entreprises.

Par ailleurs, les dirigeants ont réaffirmé les liens commerciaux solides qu'entretiennent le Canada et l'UE dans le cadre de l'Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l'Union européenne, lequel permet de créer des possibilités pour les entreprises et de bons emplois pour les travailleurs de la classe moyenne des deux côtés de l'Atlantique. Pour renforcer cette relation, les dirigeants ont mis de l'avant un accord de reconnaissance mutuelle sur les opérateurs économiques agréés qui contribuera à simplifier les procédures douanières et à accélérer les échanges commerciaux entre le Canada et l’UE. Il permettra également de renforcer les mesures de sécurité visant à assurer la sûreté et la sécurité des Canadiens. Pour les entreprises canadiennes, cela signifie plus de prévisibilité à la frontière et moins de frais et de retards.

Afin de soutenir la coopération en matière de prévention, de préparation et d'intervention en cas de pandémie, les dirigeants ont convenu de lancer un nouveau dialogue bilatéral sur la santé. Ce dialogue permettra également de renforcer l'engagement du Canada et de l'UE à l'égard d'autres enjeux prioritaires relatifs à la santé, comme la santé mentale.

Les dirigeants ont annoncé le lancement de plusieurs initiatives visant à coordonner les efforts de lutte contre les changements climatiques et la perte de la biodiversité. Parmi ces initiatives figurent un forum conjoint relatif au partenariat sur les océans qui permettra à l'industrie et aux autres intervenants d'échanger leurs points de vue sur la manière dont nous pouvons mieux protéger et faciliter l'utilisation durable de nos océans. Ils ont également annoncé le lancement d'un plan d'action pour aider à promouvoir la durabilité, la gérance de l'environnement et l'action climatique dans le secteur agricole. L'agriculture et les systèmes alimentaires durables ont un rôle essentiel à jouer dans la lutte contre les changements climatiques, et cette initiative prévoit des ateliers conjoints avec les agriculteurs, l'industrie et des organisations non gouvernementales.

Pour soutenir la transition vers le numérique, rendre nos économies plus concurrentielles et créer de nouveaux emplois pour la classe moyenne de nos pays, les dirigeants se sont engagés à accroître leur coopération dans le cadre du dialogue numérique Canada-UE et du Partenariat mondial sur l'intelligence artificielle. Le Canada et l’UE lanceront des projets et tiendront des ateliers à l’appui d’initiatives et de solutions numériques transfrontalières qui contribueront à renforcer la relance des entreprises après la pandémie, tout en stimulant les nouveaux investissements et le commerce dans le domaine des technologies numériques.

Les dirigeants ont également convenu de franchir les étapes menant à l’accession du Canada à Horizon Europe, le programme phare de l’UE pour la recherche et l’innovation. Cela permettrait aux chercheurs canadiens de profiter des mêmes accès et privilèges que les chercheurs de l’UE.

En outre, le premier ministre Trudeau a réaffirmé le rôle du Canada en tant que participant à un projet de la Coopération structurée permanente sur la mobilité militaire. Le projet permettra le mouvement libre et rapide d’effectifs et de ressources à l’intérieur de l’UE afin de mieux protéger notre population. Le Canada se joint aux États-Unis et à la Norvège en tant que seuls pays non membres de l’UE à prendre part à un tel projet. Il s’agit d’une autre étape importante vers un partenariat plus étroit entre l'UE et le Canada en matière de sécurité et de défense. La participation du Canada à ce projet favorisera également une coopération accrue entre les partenaires de sécurité et de défense de part et d’autre de l’Atlantique.

En travaillant avec nos partenaires de l'UE, nous pouvons aborder plus efficacement les enjeux les plus importants aux yeux des Canadiens et des Européens. Ensemble, nous créerons de nouveaux emplois pour nos travailleurs de la classe moyenne et de nouvelles opportunités pour les entreprises, nous terminerons la lutte contre la COVID‑19, nous prendrons des mesures énergiques pour le climat et nous rebâtirons en mieux au profit de tout le monde.

Citation

« Le Canada et l’UE partagent une longue tradition de proche collaboration. Au cours de la dernière année, les difficultés causées par la COVID-19 ont démontré l’importance de travailler ensemble pour mettre fin à la pandémie et pour s’attaquer à des enjeux mondiaux. En resserrant notre relation, nous pouvons assurer la santé et la sécurité de nos populations, créer de bons emplois pour la classe moyenne et rebâtir en mieux de façon profitable pour tous. »

Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Faits saillants

  • Le dernier Sommet Canada-UE qui s’est déroulé en personne a eu lieu en juillet 2019 à Montréal. Le premier ministre Trudeau avait alors accueilli l’ancien président du Conseil européen, Donald Tusk. Le 29 octobre 2020, une réunion virtuelle des dirigeants a été tenue.
  • Malgré les obstacles dressés par la pandémie de COVID-19, l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l'Union européenne (AECG) a eu des effets positifs : le commerce bilatéral de marchandises a augmenté de 15 % en 2020 par rapport à 2016.  
  • L’Entente de partenariat stratégique entre le Canada et l’UE a été signée en même temps que l’AECG. Elle resserre encore davantage le partenariat entre le Canada et l’UE au chapitre de la politique étrangère, de la paix et de la sécurité internationales et de la coopération au développement.
  • La déclaration concernant la création d’un partenariat sur les océans a été signée au Sommet Canada-UE qui s’est tenu à Montréal le 18 juillet 2019. La déclaration engage les deux parties à ce qui suit :  
    • collaborer aux travaux de recherche et d’observation à l’égard des océans;
    • lutter de concert contre la pêche illicite, non réglementée et non déclarée; 
    • donner suite aux engagements pris lors du Sommet des dirigeants du G7 en 2018, dont le Plan d’action de Charlevoix pour la santé des océans, des mers et des communautés côtières résilientes et la Charte sur les plastiques dans les océans.
  • Le Partenariat mondial sur l’intelligence artificielle (PMIA) a été annoncé pour la première fois par le premier ministre Justin Trudeau et le président Emmanuel Macron pendant la présidence canadienne du G7 en 2018, puis officiellement lancé en juin 2020. Le Canada cédera la présidence du PMIA à la France en novembre 2021. 
  • La collaboration de longue date du Canada et de l’UE en matière de sciences et de recherches a engendré d’importantes retombées scientifiques, économiques et sociales, notamment dans le cadre du programme ayant précédé le programme Horizon Europe, soit Horizon 2020.
  • Le Forum mondial de l’économie circulaire portera principalement sur les enjeux qui sont au cœur de la relance économique et de la transition vers l’économie circulaire. L’économie circulaire, une nouvelle façon de faire des affaires, consiste à retirer le plus de valeur possible des ressources en recyclant, en réparant, en réutilisant, en convertissant ou en remettant en état des produits et des matériaux et, ce faisant, en éliminant les déchets et les émissions de gaz à effet de serre à l’étape de la conception.
  • Le premier ministre Trudeau a également réitéré que le Canada allait accueillir le Forum mondial de l’économie circulaire du 13 au 15 septembre 2021. Ce sera le premier tenu en Amérique du Nord.

Document connexe

Liens connexes