Main Container

Prime Minister Crest

Fabriquer les batteries les plus vertes au monde au Québec

Main Content

À chaque étape de la chaîne d’approvisionnement de véhicules électriques, qu’il s’agisse de l’extraction et du traitement des minéraux critiques ou de la fabrication des batteries, le Québec attire des investissements sans précédent de la part d’entreprises du monde entier. Ceux-ci contribuent à faire croître l’économie et à créer des emplois bien rémunérés pour la classe moyenne, aujourd’hui et pour les décennies à venir.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, en compagnie du premier ministre du Québec, François Legault, a salué aujourd’hui l’annonce selon laquelle Northvolt Batteries North America construira une nouvelle usine de fabrication de batteries pour véhicules électriques à Saint-Basile-le-Grand et à McMasterville, au Québec. Comme l’alimentation en énergie proviendra de sources propres, les batteries fabriquées seront parmi les plus vertes du monde. Après sa mise en œuvre complète, le projet génèrera des retombées économiques égales à la valeur des incitatifs à la production dans un délai de cinq à neuf ans. Cette usine permettra aussi de soutenir des dizaines de milliers d’emplois à l’échelle du pays et d’injecter jusqu’à 1,6 milliard de dollars dans le PIB annuellement lorsqu’elle aura atteint son plein potentiel.

Occupant une superficie de la taille de 318 terrains de football américain, le projet de Northvolt aura une capacité de production annuelle de cellules de batterie pouvant atteindre 60 GWh, soit suffisamment pour alimenter environ un million de véhicules électriques par an. La première phase du projet, d’une capacité de 30 GWh et dotée d’un investissement total estimé à 7 milliards de dollars, permettra au fur et à mesure que la production de l’usine atteindra son plein potentiel de créer jusqu’à 3 000 emplois dans la région. Cette première phase prévoit également des installations adjacentes pour la production de matériaux actifs cathodiques et le recyclage de batteries, ce qui fera de cette usine la seule de son domaine entièrement intégrée au Canada et l’une des rares au monde.

De tels investissements dans notre chaîne d’approvisionnement de véhicules électriques sont un témoignage de confiance sans précédent des constructeurs automobiles mondiaux envers le Québec. Ils continuent de placer le Québec et le Canada à l’avant-garde de la fabrication de véhicules électriques, alors que nous travaillons à bâtir une économie forte et compétitive, à créer de bons emplois pour la classe moyenne, aujourd’hui et à l’avenir, et à lutter contre les changements climatiques.

Citations

« La décision de Northvolt de s’installer au Québec démontre une fois de plus l’intérêt que porte le reste du monde au Québec et aux travailleurs québécois. La fabrication de batteries pour véhicules électriques au Québec profite à tous – aux travailleurs, aux communautés et à l’environnement. Nous veillerons toujours à ce que les entreprises et les constructeurs automobiles du monde entier puissent continuer de s’installer au Québec. C’est ainsi que nous continuerons de bâtir une économie forte, qui offre de bons emplois à la classe moyenne et de l’air pur pour les générations à venir. »

Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

« Je suis très fier d’annoncer le plus grand investissement privé de l’histoire récente du Québec : un projet structurant de Northvolt, d’une valeur totale de 7 milliards de dollars. Le Québec est en train de mettre en place tous les éléments de la filière batterie, de la mine jusqu’au recyclage. On ne va pas seulement exporter nos ressources naturelles comme dans le passé, on va les transformer ici. Notre vision est en train de prendre forme : le Québec devient un vrai leader mondial de l’économie verte. »

François Legault, premier ministre du Québec

« L’annonce d’aujourd’hui représente bien plus qu’un projet de fabrication de cellules de batteries; c’est le point culminant de notre volonté d’attirer les plus grands acteurs mondiaux à la fois pour nous préparer à l’économie de demain et pour faire du Québec et du Canada des fournisseurs verts de prédilection. La décision de Northvolt de choisir le Québec parmi plus de 70 endroits pour lancer son projet constitue un témoignage de confiance envers l’écosystème des véhicules électriques que nous bâtissons actuellement au Québec et dans tout le Canada, ainsi que dans nos travailleurs qualifiés. Cela en dit également long sur la compétitivité de notre pays lorsqu’il s’agit d’attirer des investissements majeurs. Notre gouvernement est très heureux de travailler avec le Québec et Northvolt en vue de créer une économie plus propre, plus durable et plus résiliente. »

L’hon. François-Philippe Champagne, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie

« Northvolt, c'est le projet privé le plus important de l’histoire du Québec. Il va permettre de transformer certaines ressources naturelles ici, chez nous, avant de les exporter avec une grande valeur ajoutée. Cette annonce vient compléter une filière stratégique qui va transformer l’économie québécoise. On peut être fier de construire les batteries les plus vertes au monde. C’est un grand jour pour notre économie et pour le Québec. »

Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie du Québec

« Nous avons fondé Northvolt avec une vision claire : celle d’être les pionniers d’un modèle durable dans l’industrie des batteries. Aujourd’hui, nous commençons un chapitre passionnant de notre histoire en choisissant d’établir notre base d’opérations nord-américaine au Canada. D’ici, les solutions que nous allons développer et livrer à nos clients vont accélérer la décarbonation de la société. »

Peter Carlsson, cofondateur et chef de la direction, Northvolt

« La demande pour les batteries augmente constamment, tout comme le besoin pour des solutions de fabrication durables et circulaires. Avec son énergie renouvelable, son accès aux matières premières et des talents de calibre mondial, le Canada représente une base d’opérations toute naturelle pour offrir au marché nord-américain des batteries durables de première qualité. Nous sommes très enthousiastes à l’idée de collaborer avec les clients, fournisseurs et communautés locales afin de faire de ce projet un véritable succès. »

Paolo Cerruti, cofondateur, Northvolt, et chef de la direction, Northvolt Amérique du Nord

Faits saillants

  • L’annonce d’aujourd’hui s’ajoute à d’importants accords que le Canada a signés au cours de la dernière année pour attirer des milliards d’investissements et un grand nombre de nouveaux emplois de qualité dans nos secteurs des minéraux critiques et de la fabrication de véhicules électriques. Ce projet fait suite aux importants investissements déjà réalisés dans la chaîne d’approvisionnement des batteries au Canada et au Québec avec Volta Energy Solutions Canada, EcoPro CAM Canada et GM-POSCO.
  • Le Canada et le Québec se sont engagés à fournir à Northvolt une aide à la production équivalente au crédit pour production manufacturière de pointe prévu dans l’Inflation Reduction Act des États-Unis, à hauteur de 35 dollars américains par kWh.
  • Les incitatifs à la production offerts par les gouvernements s’appliqueront uniquement aux batteries que Northvolt fabrique et vend, de façon similaire aux dispositions des accords précédents avec d’autres usines de batteries. Ils atteindront jusqu’à 4,6 milliards de dollars canadiens, dont un tiers doit être payé par le gouvernement du Québec.
  • Le soutien opérationnel ne sera fourni que tant que les incitatifs prévus dans l’Inflation Reduction Act des États-Unis resteront en vigueur.
  • Le Canada engagera des capitaux jusqu’à un maximum de 1,34 milliard de dollars canadiens dans le projet.
  • Le Québec engagera des capitaux de 1,37 milliard de dollars canadiens dans le projet.
  • L’usine de Northvolt sera axée sur la durabilité et produira une variété de composants et de matériaux pour batteries, comme des matériaux actifs cathodiques précurseurs (pCAM), des matériaux actifs cathodiques (CAM), des cellules de batterie au lithium-ion et de l’oxyde de lithium, de cobalt, de manganèse et de nickel à partir du recyclage des batteries. Cette usine sera donc l’une des rares à disposer de ce type de capacités à l’extérieur de l’Asie.
  • D’ici 2030, la stratégie de décarbonation unique de Northvolt vise à réduire l’empreinte carbone de son usine de cellules d’environ 90 % comparativement à la moyenne actuelle de l’industrie. L’entreprise prévoit aussi d’utiliser au moins 50 % de matériaux recyclés dans sa production de cellules. En récupérant des métaux de qualité provenant de batteries usagées, Northvolt contribuera au maintien en circulation des matières premières critiques canadiennes.
  • Le secteur canadien de la fabrication automobile emploie plus de 500 000 personnes, injecte 14 milliards de dollars par an dans le PIB du Canada et constitue l’une des principales industries exportatrices du pays.
  • En décembre 2022, le gouvernement du Canada a rendu publique sa Stratégie canadienne sur les minéraux critiques afin de favoriser l’exploitation des ressources en minéraux critiques et des chaînes de valeur dans l’ensemble du pays. Cette stratégie fera progresser nos efforts visant à faire du Canada un chef de file mondial dans la production responsable, inclusive et durable de minéraux critiques, de l’exploration au recyclage.

Liens connexes