Main Container

logo

Nous aidons les Canadiens à payer leurs factures d’énergie

Main Content

Alors que les Canadiens continuent de subir les effets des forces du marché mondial et de l’inflation, trop de familles ont du mal à payer leurs factures mensuelles. Le gouvernement du Canada a déjà pris des mesures à cet égard, notamment pour instaurer des services de garde abordables, rénover des logements et réduire le prix des aliments. Aujourd’hui, nous adoptons une nouvelle série de mesures ambitieuses pour réduire le coût de l’énergie.

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé aujourd’hui que le gouvernement va doubler le taux de la remise issue de la tarification de la pollution (paiement de l’Incitatif à agir pour le climat) en le faisant passer de 10 à 20 % du montant de base à compter d’avril 2024. Les habitants des communautés rurales sont confrontés à des réalités uniques, et cette mesure permettra de remettre encore plus d’argent dans les poches des familles qui doivent composer avec des coûts de l’énergie plus élevés parce qu’elles vivent à l’extérieur d’une grande ville.

Compte tenu des pressions auxquelles sont soumis les ménages et les petites entreprises qui ont un système de chauffage au mazout, le premier ministre a également annoncé que le gouvernement entend suspendre temporairement, soit pendant trois ans, l’application du prix fédéral sur la pollution (redevance sur les combustibles) aux livraisons de mazout dans les provinces et les territoires où la redevance fédérale sur les combustibles est en vigueur. Cette suspension commencerait dans 14 jours. Bien que la redevance sur les combustibles soit déjà remboursée aux consommateurs par l’intermédiaire de la remise issue de la tarification de la pollution, cette suspension temporaire permettrait aux ménages qui chauffent leur maison au mazout d’économiser en moyenne 250 $ par année au taux actuel, alors que le gouvernement fédéral collabore avec les provinces pour encourager l’installation de thermopompes et éliminer progressivement le chauffage au mazout à plus long terme.

De plus, le gouvernement fédéral collaborera avec les provinces et les territoires pour aider les gens à réaliser des économies à plus long terme en facilitant le passage à une thermopompe électrique. Le premier ministre a annoncé les nouvelles mesures suivantes, qui seront d’abord mises à l’essai dans le Canada atlantique :

  • un paiement initial de 250 $, qui sera offert aux ménages à revenu faible ou médian qui chauffent leur maison au mazout et qui s’inscrivent en vue de faire installer une thermopompe dans le cadre d’un programme provincial-fédéral;
  • le renforcement du Programme pour la conversion abordable du mazout à la thermopompe, qui sera mis en œuvre en partenariat avec les provinces et les territoires en vue de faire passer de 10 000 à 15 000 $ le montant du financement fédéral que les propriétaires admissibles peuvent recevoir pour l’installation d’une thermopompe, ce qui offre jusqu’à 5 000 $ supplémentaires sous forme de subventions pour égaler les contributions versées par les provinces et les territoires dans le cadre d’ententes de mise en œuvre conjointe. Ainsi, le prix moyen d’une thermopompe serait couvert pour les ménages à faible revenu, pendant que nous continuons à réduire au minimum les coûts initiaux et à rendre les programmes fédéraux encore plus faciles d’accès pour tous les ménages.

En moyenne, les propriétaires qui passent du mazout à une thermopompe pour climats froids pour chauffer et climatiser leur maison économisent jusqu’à 2 500 $ par année sur leurs factures d’énergie.

Les factures mensuelles sont plus élevées, et les familles en ressentent les effets. Cette nouvelle série de mesures visant à réduire le coût de l’énergie ainsi que le travail accompli par le gouvernement fédéral dans divers domaines, notamment la garde d’enfants et le logement, apporteront aux gens l’aide qu’ils méritent et dont ils ont besoin.

Citation

« L’annonce d’aujourd’hui est une bonne nouvelle pour les habitants du Canada atlantique, des régions rurales et de l’ensemble du pays. Nous remettons plus d’argent dans vos poches et nous vous aidons à trouver des solutions abordables et à long terme pour chauffer votre maison. Ces mesures apporteront une aide concrète aux gens. »

Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Faits saillants

  • La remise issue de la tarification de la pollution (paiement de l’Incitatif à agir pour le climat ou PIAC) est le moyen employé pour remettre les produits de la tarification de la pollution directement aux familles dans les provinces où le système fédéral est instauré. Le PIAC trimestriel comprend actuellement un supplément de 10 % pour les résidents des régions rurales et des petites communautés. Nous avons annoncé aujourd’hui que ce supplément passera à 20 % à compter d’avril 2024.
  • La redevance fédérale sur les combustibles est mise en œuvre par le gouvernement du Canada dans les provinces et territoires qui en font la demande ou qui n’ont pas de mécanisme de tarification qui respecte les critères nationaux. Tous les produits issus directement de la redevance sur les combustibles sont remis à l’administration où ils ont été perçus. Grâce à la remise issue de la tarification de la pollution, 8 familles sur 10 dans les provinces couvertes reçoivent plus d’argent que ce qu’elles injectent dans le système.
  • La suspension temporaire de l’application de la redevance sur les combustibles aux livraisons de mazout léger utilisé exclusivement pour chauffer une maison ou un immeuble serait en vigueur au cours des trois prochaines années dans les provinces et les territoires où s’applique la redevance sur les combustibles (Alberta, Manitoba, Nouveau-Brunswick, Terre-Neuve-et-Labrador, Nouvelle-Écosse, Nunavut, Ontario, Île-du-Prince-Édouard, Saskatchewan et Yukon), jusqu’au 31 mars 2027. La redevance serait de nouveau appliquée à ces livraisons à compter du 1 avril 2027.
  • Les thermopompes sont l’un des meilleurs moyens pour les propriétaires de se débarrasser du chauffage résidentiel au mazout, ce qui leur permet de réduire leurs factures d’énergie tout en luttant contre les changements climatiques. Comparées à d’autres sources de chauffage résidentiel à l’électricité, elles sont deux à trois plus efficaces.
  • Lancé en 2022, le Programme pour la conversion abordable du mazout à la thermopompe aide les ménages à revenu faible ou médian qui chauffent actuellement leur maison au mazout à passer à une thermopompe électrique. Les propriétaires qui décident de faire ce changement peuvent recevoir de l’argent pour acheter et faire installer une nouvelle thermopompe pour climats froids, ce qui leur permettrait d’économiser des milliers de dollars sur leurs factures de chauffage chaque année et de contribuer à réduire la pollution.

Produit connexe

Liens connexes