Main Container

logo

Déclaration du premier ministre à l’occasion du premier Jour commémoratif du génocide des Tamouls

Main Content

Le premier ministre Justin Trudeau a fait aujourd’hui la déclaration suivante à l’occasion du Jour commémoratif du génocide des Tamouls :

« Aujourd’hui, nous réfléchissons à la perte tragique de vies humaines survenue au cours du conflit armé au Sri Lanka, qui a pris fin il y a 14 ans. Des dizaines de milliers de Tamouls ont perdu la vie, notamment lors du massacre de Mullivaikal, et beaucoup d’autres ont été portés disparus, blessés ou déplacés. Nos pensées accompagnent les victimes, les survivants et leurs proches, qui continuent de vivre avec la douleur causée par cette violence insensée.

« Le témoignage des Canadiens d’origine tamoule touchés par le conflit, dont celui des nombreux membres de cette communauté que j’ai rencontrés au fil des ans dans les communautés de tout le pays, nous rappelle constamment que les droits de la personne, la paix et la démocratie ne peuvent être tenus pour acquis. Voilà pourquoi, l’année dernière, le Parlement a adopté à l’unanimité une motion visant à faire du 18 mai le Jour commémoratif du génocide des Tamouls. Le Canada ne cessera jamais de défendre les droits des victimes et des survivants de ce conflit, ainsi que ceux de toutes les personnes qui font encore face à des difficultés au Sri Lanka.

« En octobre 2022, nous nous sommes joints à des partenaires internationaux pour adopter une résolution du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies (CDHNU) appelant le gouvernement sri-lankais à mettre fin à la crise des droits de la personne, à la crise économique et à la crise politique dans le pays. Le Canada a été un chef de file mondial dans l’adoption d’autres résolutions du CDHNU appelant à la liberté de religion, de croyance et de pluralisme au Sri Lanka, car ces éléments sont essentiels pour assurer la paix et la réconciliation dans les années à venir. Par ailleurs, nous poursuivrons notre travail en vue de protéger les droits de la personne dans le monde entier. En janvier 2023, notre gouvernement a imposé des sanctions à l’encontre de quatre représentants du gouvernement sri-lankais en réponse aux violations des droits de la personne commises sur l’île.

« Au nom du gouvernement du Canada, j’invite tous les Canadiens à saluer les nombreuses contributions que les Canadiens d’origine tamoule ont apportées, et continuent d’apporter à notre pays. J’encourage également les gens à se renseigner sur les conséquences du conflit armé au Sri Lanka et à exprimer leur solidarité à l’égard des gens qui ont souffert ou qui ont perdu des êtres chers. »