Main Container

logo

Déclaration du premier ministre pour souligner les 40 années écoulées depuis le Juillet noir

Main Content

Le premier ministre Justin Trudeau a fait aujourd'hui la déclaration suivante pour souligner les 40 années écoulées depuis le Juillet noir :

« Il y a 40 ans, en juillet 1983, une vague d'horribles pogroms anti-tamouls s’est répandue dans l’ensemble du Sri Lanka. Ces pogroms ont coûté la vie à des milliers de personnes, et beaucoup d'autres ont été blessées, déplacées et victimes de violence sexuelle. La brutalité du Juillet noir a fait monter la tension dans ce qui est devenu un conflit armé qui a duré plusieurs décennies, entraîné la mort de dizaines de milliers de personnes et causé des traumatismes avec lesquels les communautés continuent de vivre aujourd'hui.

« En ce jour sombre, nous nous joignons aux Canadiens d'origine tamoule et aux communautés tamoules d’ailleurs dans le monde pour nous souvenir des victimes, rendre hommage aux survivants et réaffirmer notre engagement à toujours nous dresser contre la haine et la violence. L'année dernière, le Parlement du Canada a adopté à l'unanimité la motion visant à faire du 18 mai la Journée de commémoration du génocide tamoul, qui a été marquée pour la première fois cette année. Aujourd'hui, nous continuons à demander des comptes pour les violations des droits de la personne perpétrées au Sri Lanka. Le Canada ne cessera jamais de défendre les droits de la personne, et nous continuerons d'aider à répondre aux besoins des communautés les plus vulnérables aux prises avec la crise économique actuelle au Sri Lanka.

« La diversité sera toujours l’une des plus grandes forces du Canada. Après le Juillet noir, de nombreux Tamouls ont été contraints de quitter leur pays. Le gouvernement du Canada a donc mis sur pied un programme de mesures spéciales en 1983, après quoi 1 800 Tamouls ont choisi de venir au Canada pour se bâtir une nouvelle vie, créant ainsi l'une des plus grandes diasporas tamoules au monde. Hier, ainsi qu'au fil des ans en tant que premier ministre, j'ai eu l'occasion de rencontrer de nombreux Canadiens d'origine tamoule pour entendre leurs souvenirs tragiques du Juillet noir, me joindre à eux pour honorer la mémoire de ceux qui ont perdu la vie et les remercier pour les nombreuses et importantes contributions qu'ils ont apportées et qu’ils continuent d’apporter à notre pays.

« Au nom du gouvernement du Canada, j’offre mes plus sincères condoléances à toutes les personnes qui ont souffert et qui ont perdu des proches durant le Juillet noir et dans la violence qui s’en est suivi. Je réaffirme également notre volonté de bâtir un avenir exempt de haine. »