Main Container

Crête du premier ministre

L’honorable Mahmud Jamal

Main Content

Le juge Jamal est né au Kenya, a grandi en Angleterre et a terminé ses études secondaires à Edmonton. Il a obtenu un baccalauréat ès arts de l’Université de Toronto, un baccalauréat en droit et un baccalauréat en droit civil de la Faculté de droit de l’Université McGill ainsi qu’une maîtrise en droit de la Faculté de droit de Yale, qu’il a fréquentée en tant que boursier Fulbright. Il a servi comme auxiliaire juridique auprès du juge Melvin Rothman de la Cour d’appel du Québec et du juge Charles Gonthier de la Cour suprême du Canada.

Le juge Jamal, qui est bilingue, a exercé au sein du cabinet Osler, Hoskin & Harcourt s.r.l. dans le cadre de dossiers en appel, d’affaires liées au droit constitutionnel et public, de recours collectifs et de litiges commerciaux. Il a comparu devant la Cour suprême du Canada dans 35 appels portant sur une vaste gamme de questions civiles, constitutionnelles, pénales et réglementaires. Il a aussi plaidé devant différentes cours provinciales, la Cour fédérale, la Cour d’appel fédérale et la Cour canadienne de l’impôt ainsi que des tribunaux administratifs fédéraux et provinciaux.

Le juge Jamal a été administrateur de l’Association canadienne des libertés civiles, de la Société des plaideurs et de la Osgoode Society for Canadian Legal History. Il a également été membre de l’Institut de plaidoirie devant la Cour suprême et administrateur de la Revue canadienne du droit de commerce. Il a enseigné le droit constitutionnel à l’Université McGill et le droit administratif à la Osgoode Hall Law School, et a publié de nombreux articles dans ses domaines de pratique. Il a également présidé le programme pro bono d’Osler et a siégé à son conseil d’administration.

En 2019, il a été nommé juge à la Cour d’appel de l’Ontario.

Sa femme, Goleta, et lui sont les fiers parents de deux adolescents.

Produit connexe