Main Container

logo

Note d’information : le Canada annonce un financement de plus de 50 millions de dollars au cours du deuxième Sommet pour la démocratie

Main Content

Le premier ministre a réitéré l’engagement du Canada à l’égard de la démocratie, des droits de la personne et de la primauté du droit. Il a annoncé un financement de plus de 50 millions de dollars à l’appui d’initiatives visant à promouvoir et à protéger la démocratie au pays et à l’étranger.

Transformation numérique et démocratie – 250 000 $ – Soutien institutionnel à l’Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale (IDEA)

Cette initiative appuie le mandat principal de l’Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale, qui consiste à faire avancer la démocratie durable dans le monde en offrant aux décideurs des outils, des données et des analyses précises. Le Canada fournit 250 000 $ en soutien institutionnel à l’Institut afin d’accroître la capacité de l’Institut à se pencher sur les tendances mondiales en matière de transformation numérique et de démocratie.

Coalition intergouvernementale pour l’avancement et la défense des principes démocratiques – 500 000 $ – Soutien institutionnel à la Communauté des démocraties

Actuellement à la présidence du conseil de gouvernance de la Communauté des démocraties, le Canada verse 500 000 $ en soutien institutionnel au secrétariat permanent de l’organisation. En plus d’offrir une tribune intergouvernementale pour le dialogue et le partage de connaissances entre ses États membres, la Communauté des démocraties facilite le travail diplomatique commun qui vise à promouvoir et à défendre la démocratie, y compris au moyen de démarches diplomatiques collectives.

Programmes d’aide d’urgence et de renforcement des capacités – 2 000 000 $ – Département d’État des États-Unis

Le Canada accroît le soutien offert aux programmes d’aide d’urgence et de renforcement des capacités du Département d’État des États-Unis, qui visent à protéger les droits des personnes 2ELGBTQI+ et des minorités religieuses ainsi qu’à soutenir les organisations de la société civile, et ce, au moyen de contributions au Global Equality Fund, à l’International Religious Freedom Fund et au Lifeline Embattled CSO Fund. Ces fonds s’ajoutent aux 3 millions de dollars annoncés au premier Sommet pour la démocratie et portent la valeur totale du projet à 5 millions de dollars.

Exploitation du potentiel numérique pour faire avancer les droits de la personne – 2 000 000 $ – Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH)

Cette initiative aidera le HCDC à concevoir et à mettre en œuvre une stratégie de transformation numérique qui lui permettra d’utiliser des données et des outils numériques pour renforcer son travail d’analyse, de suivi et d’intervention à l’égard des risques et des préoccupations en matière de droits de la personne. Le Haut-Commissariat est la principale entité des Nations Unies chargée de la protection et de la promotion des droits de la personne dans le monde.

Promotion des voix de la société civile et de la démocratie – 1 500 197 $ – WITNESS

Ce projet vise à lutter contre la mésinformation et la désinformation. Pour ce faire, les communautés marginalisées qui sont sur les lignes de front acquerront des compétences et obtiendront de l’aide pour documenter la violence, les preuves de crimes de guerre et les violations des droits de la personne, faire entendre leur voix et protéger et défendre leurs droits fondamentaux. WITNESS est une organisation internationale à but non lucratif basée aux États-Unis qui est devenue un chef de file dans le monde pour ce qui est d’aider les gens à protéger et défendre les droits de la personne au moyen de la vidéo et de la technologie.

Parcours LGBTI – 1 095 000 $ – ILGA World

Ce projet de recherche et de renforcement des capacités à l’échelle mondiale vise à mobiliser le financement nécessaire pour améliorer la vie des personnes 2ELGBTQI+ dans le monde entier, notamment en tenant mieux compte des organisations dirigées par des groupes marginalisés dans la répartition du financement. ILGA World est une fédération mondiale réunissant 1 800 organisations membres de 169 pays qui défendent les droits des personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, trans et intersexes depuis 1978.

Droits et bien-être des femmes et des filles LBTQI+ en Afrique de l’Ouest et dans les espaces internationaux – 449 439 $ – Égides

Cette initiative appuiera les organisations et les réseaux dont l’objectif est de donner des moyens d’agir aux femmes et aux filles LBTQI+ (lesbiennes, bisexuelles, trans, queers et intersexes) en Afrique de l’Ouest. Elle favorisera les droits et le bien-être des femmes et des filles LBTQI+ en améliorant leur accès aux services de santé, en particulier les services de santé sexuelle et reproductive et les droits connexes, et en faisant entendre leurs voix dans le dialogue régional et international et les espaces décisionnels. ÉGIDES est une organisation internationale qui travaille principalement dans des pays francophones à l’appui des personnes et des communautés LGBTQI (lesbiennes, bisexuelles, trans, queers et intersexes) et des organisations qui les représentent.

Lutte contre la désinformation électorale au Libéria, au Nigéria et en Sierra Leone – 1 946 587 $ – National Democratic Institute

Par l’intermédiaire de ce projet du National Democratic Institute, le Canada aide la société civile au Libéria, au Nigéria et en Sierra Leone à favoriser l’inclusion dans le paysage de l’information entourant les élections nationales. Dans le cadre du projet, des travaux de recherche et de suivi sont donc effectués en vue de concevoir et de mettre en œuvre des initiatives locales et de favoriser la mise en commun des connaissances entre les régions. Le National Democratic Institute s’efforce de soutenir et de renforcer les institutions démocratiques dans le monde en favorisant la participation citoyenne, l’ouverture et la reddition de comptes des gouvernements.

Promotion de la démocratie et des droits de la personne au moyen de l’observation électorale – 1 999 823 $ – CANADEM

Le soutien du Canada à l’organisation CANADEM favorise la participation des Canadiens de divers horizons, dont ceux des communautés autochtones et minoritaires, et des organisations de la société civile axées sur l’égalité des sexes ainsi que sur les droits et la participation des femmes à l’observation électorale et aux réformes électorales dans le monde entier. CANADEM est un organisme canadien à but non lucratif voué à faire avancer la paix et la sécurité au moyen de la sélection, de la mobilisation rapide et de la gestion en mission d’experts dévoués au service international auprès des Nations Unies, d’autres organisations intergouvernementales, d’organisations non gouvernementales et de gouvernements.

Cadre intégré sur la protection des élections – 2 000 000 $ – Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale (International IDEA)

Au moyen d’un soutien du Canada, l’Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale fait la promotion d’élections libres, justes et inclusives dans le monde entier en donnant l’élan et l’appui nécessaires à des transformations entreprises principalement par des organismes nationaux de gestion des élections en collaboration avec la société civile, d’autres organismes d’État et des spécialistes de l’assistance électorale.

Projet axé sur la résilience et l’intégrité dans la gestion des élections (PRIME) – 4 500 000 $ – Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD)

L’appui du Canada à l’initiative PRIME fera la promotion de la résilience et de l’intégrité générales des élections dans le monde grâce à un soutien rapide aux élections tenues dans différents pays. L’initiative vise aussi à sensibiliser les populations et à fournir des outils en ce qui concerne les enjeux mondiaux présents dans les élections, tels que l’intégrité de l’information et la participation politique des femmes. Le PNUD est le principal organe des Nations Unies chargé du développement.

Élaboration d’un Indice mondial sur l’intelligence artificielle responsable qui soit inclusif et fondé sur les droits – 2 000 000 $ – Centre de recherches pour le développement international (CRDI)

Le Canada soutient les travaux du Centre de recherches pour le développement international visant à promouvoir le développement et l’usage responsables d’une intelligence artificielle qui respecte les droits de la personne et les valeurs démocratiques. Le CRDI conçoit un indice mondial qui permettra de faire le suivi des progrès réalisés par les pays à l’égard des engagements qu’ils ont pris en matière d’intelligence artificielle responsable et de la mise en œuvre des principes d’intelligence artificielle établis. Le CRDI soutient et finance la recherche et l’innovation dans les régions en développement, et avec celles-ci, pour impulser le changement à l'échelle mondiale.

Soutien du grand défi de Pathfinders visant à promouvoir l’égalité, la diversité et l’inclusion – 449 786 $ – Université de New York – Center on International Cooperation (CIC)

Le soutien du Canada au grand défi de Pathfinders visant à promouvoir l’égalité, la diversité et l’inclusion, par l’intermédiaire du Center on International Cooperation (CIC), aide les États à combattre les inégalités et l’exclusion par la recherche de solutions factuelles à ces défis, et ce, au moyen d’engagements politiques, de nouvelles politiques et de mesures favorisant l’égalité et l’inclusion. Ces fonds supplémentaires portent la valeur totale du projet à 2,2 millions de dollars. Le CIC est un centre de recherche dont la mission est de renforcer la coopération entre les gouvernements nationaux, les organisations internationales et la grande communauté des politiques afin de prévenir les crises et de faire progresser la paix, la justice et l’inclusion.

Renforcement du contrôle externe des finances publiques – 3 750 000 $ – Initiative de développement de l’Organisation internationale des institutions supérieures de contrôle des finances publiques

Ce projet, mené dans le cadre de l’Initiative de développement de l’Organisation internationale des institutions supérieures de contrôle des finances publiques (INTOSAI), vise à renforcer la fonction de contrôle externe des finances publiques et à améliorer les résultats obtenus par les institutions supérieures de contrôle (ISC) dans les pays en développement. Le renforcement de la capacité institutionnelle des ISC permet d’exiger des comptes des gouvernements, ce qui contribue à améliorer la surveillance financière, la gestion des finances publiques, la transparence, la reddition de comptes, la prestation de services aux citoyens, la réalisation des objectifs de développement durable, y compris celui sur l'égalité des sexes, ainsi que la réduction des niveaux de corruption. L'INTOSAI est l'organisation-cadre de la communauté du contrôle externe des finances publiques.

Accès à la justice et lutte contre les violations des droits de la personne au Honduras – 5 000 000 $ – Avocats sans frontières

Ce projet vise à soutenir la promotion des droits de la personne au Honduras en améliorant l'accès à la justice. Il permet de travailler en étroite collaboration avec les populations vulnérables, en particulier les femmes et les filles, qui sont victimes de violations de leurs droits, de corruption et de discrimination, en leur fournissant une représentation juridique de qualité. Dans le cadre de ce projet, des avocats spécialisés offrent de la formation et une assistance technique pour aider le système judiciaire du pays à améliorer l'efficacité des procédures relatives aux droits de la personne. Ce financement supplémentaire porte à 16,8 millions de dollars la valeur totale du projet. Créé en 2002, Avocats sans frontières Canada exerce ses activités dans huit pays, dont le Honduras, le Salvador et le Guatemala. L’organisme utilise un modèle axé sur la durabilité et le transfert de connaissances pour améliorer les pratiques juridiques, notamment en offrant une formation aux intervenants de la justice qui défendent les droits de la personne et en ayant recours au litige stratégique pour mener des réformes juridiques et améliorer l'accès à la justice.

Dialogue interculturel et prévention des conflits en Équateur – 1 000 000 $ – Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD)

Cette initiative contribuera à renforcer la capacité de l'Équateur à établir un dialogue interculturel et sexospécifique pour prévenir et résoudre les conflits, en améliorant les capacités en matière de résolution des conflits et de dialogue social, en renforçant la sensibilisation aux questions interculturelles et sexospécifiques, en favorisant le développement participatif local et en encourageant le leadership politique des femmes.

Soutien aux droits de la personne au Pérou et en Bolivie – 2 400 000 $ – Haut-Commissariat aux droits de l'homme

Cette initiative aidera le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme à surveiller et à documenter les défis liés aux droits de la personne en Bolivie et au Pérou. Elle permettra de fournir des conseils et une aide technique au gouvernement et à la société civile en vue de renforcer la reddition de comptes et le respect des droits de la personne dans les deux pays. La priorité sera de combler les écarts en matière de droits de la personne pour les groupes les plus vulnérables : les femmes et les filles, les peuples autochtones, les défenseurs des droits de la personne et de l'environnement ainsi que les réfugiés et les migrants vénézuéliens.

Soutien du Mécanisme mondial de financement concessionnel en réponse à la migration vénézuélienne en Équateur – 2 000 000 $ – Banque mondiale

Ce projet aide le gouvernement de l'Équateur à assurer l'intégration socioéconomique des réfugiés et migrants vénézuéliens, en particulier des femmes et des filles, et à soutenir les communautés d'accueil. Il vise à renforcer la capacité du gouvernement à gérer et à atténuer les chocs internes causés par l'afflux de réfugiés et de migrants vénézuéliens et à régulariser leur statut. Le Mécanisme mondial de financement concessionnel est un mécanisme de financement qui tire parti de subventions de donateurs pour fournir aux pays à revenu intermédiaire des prêts à faible coût afin de soutenir les interventions menées en réponse aux migrations.

Unité de protection de la démocratie – 10 000 000 $

Ce financement permettra de soutenir l'Unité de protection de la démocratie, qui assure la coordination, l'élaboration et la mise en œuvre de mesures à l’échelle du gouvernement canadien visant à lutter contre la désinformation et à protéger nos institutions et processus démocratiques. Ces mesures comprennent l'élaboration d'une approche axée sur l’ensemble de la société pour protéger la démocratie canadienne, la mise en œuvre d'une boîte à outils de lutte contre la désinformation et la prestation d'une formation aux parlementaires et aux fonctionnaires sur la mésinformation et la désinformation.

Réseau de recherche canadien sur les médias numériques – 5 500 000 $

Ce financement permettra de soutenir un nouveau partenariat avec la société civile pour lutter contre la mésinformation et la désinformation et renforcer la capacité des partenaires de la société civile à contrer la désinformation. Les fonds destinés au Réseau de recherche canadien sur les médias numériques aideront les Canadiens à devenir plus résilients et à réfléchir de manière critique aux renseignements qu'ils consultent en ligne. Les Canadiens seront ainsi mieux informés sur l'écosystème de l'information, notamment pour ce qui est de déceler les tentatives d'ingérence étrangère et les récits de mésinformation et de désinformation.