Main Container

logo

Moins d’attente et de meilleurs soins de santé en Ontario

Main Content

Le système public et universel de soins de santé est au cœur de notre identité canadienne. Il repose sur le principe voulant que peu importe votre lieu de résidence ou combien d’argent vous gagnez, vous recevrez toujours les soins dont vous avez besoin. Malheureusement, notre système de soins de santé n’a pas été à la hauteur des attentes. Face au débordement des salles d’urgence, au report d’interventions chirurgicales et à l’énorme pression que subissent les travailleurs de la santé, les Canadiens méritent que nous prenions des mesures immédiates pour qu’ils aient accès à de meilleurs soins, au moment et à l’endroit où ils en ont besoin. Ainsi, le gouvernement fédéral réalise des investissements transformateurs visant à améliorer la façon dont les provinces et les territoires fournissent les soins de santé à travers le pays.

Aujourd’hui, le premier ministre Justin Trudeau, en compagnie du premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a annoncé un nouvel accord de 3,1 milliards de dollars pour améliorer les soins de santé en Ontario. Cet investissement aidera à améliorer l’accès aux médecins de famille, à réduire les temps d’attente, à embaucher davantage de travailleurs de la santé et à accélérer l’accès des Canadiens aux soins, y compris aux soins de santé mentale.

Dans le cadre de cet accord, l’Ontario poursuivra la mise en œuvre de son plan Votre santé : Plan pour des soins interconnectés et commodes et créera de nouvelles équipes de soins primaires pour aider plus de patients à se trouver un médecin de famille. En augmentant le nombre de médecins de famille, d’infirmières praticiennes, d’infirmiers, de pharmaciens et de travailleurs sociaux dans les équipes de santé, ces dernières pourront veiller à ce que les familles puissent accéder rapidement à des soins primaires de qualité. Cela aidera aussi à rattraper le retard concernant les interventions chirurgicales et à réduire les temps d’attente dans les salles d’urgence, tout en améliorant l’accès aux soins pour les patients qui n’ont pas de médecin de famille, en particulier dans les zones rurales, isolées et mal desservies.

Pour combler les pénuries de main-d’œuvre dans le secteur de la santé, l’Ontario ajoutera des centaines de nouveaux médecins de famille et d’infirmières praticiennes ainsi que des milliers de nouveaux infirmiers et préposés aux services de soutien à la personne. Plus de 700 places supplémentaires seront créées dans les programmes de formation en soins de santé, dont plus de 70 dans le nord de l’Ontario. Pour continuer à former les talents de demain, l’Ontario aidera les étudiants avec leurs frais de scolarité, aidera les professionnels en exercice à acquérir de nouvelles compétences et amènera davantage de travailleurs de la santé sur le terrain.

Cet accord simplifiera également les procédures permettant aux médecins et aux professionnels de la santé canadiens et formés à l’étranger de pratiquer la médecine en Ontario, pour qu’ils consacrent moins de temps aux formalités administratives, et plus de temps aux soins dont les patients ont besoin. Il sera notamment question de réduire les obstacles à la reconnaissance des titres de compétences étrangers, de simplifier les procédures d’octroi de licences et d’améliorer l’accessibilité des programmes pour les professionnels de la santé hautement qualifiés et éduqués. La Province modernisera l’infrastructure numérique, autant sur le plan de la communication des informations que sur celui de leur collecte et de leur partage. Le fait d’élargir le spectre d’informations électroniques disponibles concernant la santé et d’augmenter le nombre de professionnels de la santé pouvant accéder en toute sécurité à ces informations et les partager permettra de fournir les soins de santé de manière plus pratique, mieux connectée et axée davantage sur le patient.

La santé mentale est un pilier central de cet important investissement. L’Ontario ajoutera cinq nouveaux Carrefours bien-être pour les jeunes aux 22 carrefours qui ont ouvert leurs portes depuis 2020. De cette façon, les jeunes des communautés rurales, éloignées et autochtones pourront plus rapidement et facilement obtenir les services de santé mentale et de toxicomanie dont ils ont grandement besoin. La Province continuera également d’élargir son Programme de psychothérapie structurée, ce qui aidera des milliers d’Ontariens de plus à recevoir de l’aide pour la dépression ou l’anxiété en temps opportun grâce à des thérapies comportementales cognitives gratuites et à d’autres mesures de soutien connexes.

Les gouvernements fédéral et provincial collaboreront avec les peuples autochtones pour éliminer les écarts et les inégalités systémiques dans les services de soins de santé destinés aux Autochtones et améliorer l’accès à des soins adaptés aux cultures. Dans le cadre de cet accord, des fonds seront alloués au programme ontarien de financement des enquêtes sur les lieux de sépulture des pensionnats indiens, qui fournit des services de santé mentale adaptés aux cultures pour les Survivants des pensionnats autochtones, leurs familles et leurs communautés. Pendant que nous avançons sur le chemin commun de la réconciliation, la prestation de soins de santé sûrs et opportuns est une priorité pour les communautés autochtones.

Cet investissement s’inscrit dans l’ensemble des efforts que déploie le gouvernement du Canada pour investir plus de 200 milliards de dollars dans l’amélioration des soins de santé, notamment par le biais d’accords bilatéraux adaptés aux besoins de chaque province et territoire. L’accord avec l’Ontario est le cinquième accord faisant l’objet d’une annonce, après ceux de la Colombie-Britannique, de l’Île-du-Prince-Édouard, de l’Alberta et de la Nouvelle-Écosse. L’accord annoncé aujourd’hui permettra au gouvernement du Canada et au gouvernement de l’Ontario d’obtenir de meilleurs résultats pour les patients, de soutenir les travailleurs de la santé et de protéger notre système de santé aujourd’hui et à l’avenir.

Citations

« Les Canadiens attachent une grande importance à notre système public et universel de soins de santé. Cependant, ce système n’a pas répondu aux attentes dernièrement. C’est pourquoi nous concluons des accords avec les provinces et les territoires pour que les Canadiens aient accès à des soins de santé fiables et sécuritaires, et ce, lorsqu’ils en ont besoin. L’accord annoncé aujourd’hui avec l’Ontario permettra d’accroître l’accès aux médecins de famille, de réduire les arriérés, d’augmenter les effectifs et d’améliorer le système de santé. Donnons aux Canadiens les soins de santé de qualité auxquels ils s’attendent et qu’ils méritent. »

Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

« Ce nouvel accord sur dix ans viendra soutenir le travail que nous faisons actuellement en Ontario pour qu’encore plus de personnes aient accès aux soins adéquats près de chez eux. Partout dans la province, nous réalisons des investissements sans précédent dans les soins de santé pour construire plus d’hôpitaux, embaucher plus de médecins et d’infirmières, élargir les soins à domicile et dans la communauté et réduire les temps d’attente. Nous avons bien hâte de poursuivre notre collaboration avec le gouvernement fédéral pour que les Ontariens puissent obtenir les soins de santé dont ils ont besoin et qu’ils méritent. »

L’hon. Doug Ford, premier ministre de l’Ontario

« Offrir à tous les Canadiens des soins de santé quand ils en ont besoin, c’est une promesse importante – et ils le méritent. Les gens comptent sur tous les ordres de gouvernement pour travailler ensemble et surmonter les défis. La conclusion de cet accord et la mise en place d’un plan d’action représentent un jalon important dans notre collaboration avec l’Ontario et nous donnent un moyen mesurable d’améliorer notre système de santé. En collaboration avec l’ensemble des provinces et des territoires, nous poursuivrons nos efforts afin d’améliorer la santé de tous. »

L’hon. Mark Holland, ministre de la Santé

« L’accord annoncé aujourd’hui témoigne de notre engagement inébranlable à faire des services en santé mentale et toxicomanie un pilier de notre système de santé universel. Dans le cadre de cet accord, l’Ontario pourra offrir plus de services intégrés de santé mentale des jeunes et de psychothérapie, et ce, dans toute la province. Nous continuerons de travailler ensemble pour que tous les Canadiens aient accès aux mesures de soutien et aux services dont ils ont besoin pour prendre soin de leur santé mentale et de leur bien-être, au moment et à l’endroit où ils en ont besoin. »

L’hon. Ya’ara Saks, ministre de la Santé mentale et des Dépendances et ministre associée de la Santé

« L’Ontario réalise des investissements sans précédent pour aider à améliorer l’expérience des patients, par l’intermédiaire du plan Votre santé : Plan pour des soins interconnectés et commodes. Nous continuons de mettre ce plan audacieux à l’œuvre, et l’accord d’aujourd’hui vient compléter nos travaux visant à nous assurer que les Ontariens ont un accès incomparable à des soins adéquats dans leur communauté, peu importe où ils vivent. »

L’hon. Sylvia Jones, vice-première ministre et ministre de la Santé de l’Ontario

« Cet accord arrive à point nommé dans les efforts que nous réalisons pour rebâtir et moderniser le système ontarien de services en santé mentale et en lutte contre les dépendances. Nous améliorons la qualité des services dans toute la province, nous réduisons les obstacles à l’accès et nous collaborons avec des partenaires pour trouver des solutions innovatrices et culturellement adaptées afin de refermer les écarts dans le domaine des soins de santé. Notre gouvernement met en place un continuum de soins reposant sur le traitement et le rétablissement, et nous continuerons de réaliser des investissements efficaces et fondés sur les données probantes qui permettent à encore plus de personnes d’obtenir le soutien crucial dont elles ont besoin en matière de santé mentale et de dépendances, et ce, plus près de chez elles. »

L’hon. Michael Tibollo, ministre associé délégué à la Santé mentale et à la Lutte contre les dépendances de l’Ontario

Faits saillants

  • L’accord annoncé aujourd’hui réaffirme la détermination du Canada et de l’Ontario à protéger l’accès des Canadiens aux soins de santé en fonction de leurs besoins et non de leur capacité de payer, comme le prévoit la Loi canadienne sur la santé.
  • Le plan d’action triennal de l’Ontario se trouve sur cette page. La Province mesurera les progrès accomplis dans le cadre des initiatives et grands engagements découlant de cette nouvelle entente en fonction de cibles, et elle fera état de ses résultats chaque année à la population en collaboration avec l’Institut canadien d’information sur la santé.
  • Le budget de 2023 présentait le plan d’investissement du gouvernement du Canada de plus de 200 milliards de dollars sur 10 ans, dont 46,2 milliards de dollars de fonds nouveaux pour les provinces et les territoires, afin d’améliorer les soins de santé de la population canadienne. Ce plan prévoit une enveloppe de 25 milliards de dollars qui est répartie dans le cadre d’accords bilatéraux personnalisés conclus avec les provinces et les territoires de manière à répondre aux besoins particuliers des populations et à tenir compte des considérations géographiques, dans quatre domaines prioritaires communs en matière de santé :
    • élargir l’accès aux services de santé familiale, y compris dans les régions rurales et éloignées;
    • soutenir les travailleurs de la santé et réduire les arriérés;
    • accroître le soutien lié à la santé mentale et à la consommation de substances;
    • moderniser les systèmes de santé au moyen de données de santé et d’outils numériques.
  • Toutes les provinces et tous les territoires investissent déjà des sommes considérables pour faire des progrès dans ces quatre domaines prioritaires, et le nouveau financement fédéral vient compléter et amplifier ces efforts.
  • Dans le cadre des accords bilatéraux, les provinces et les territoires doivent établir des plans d’action qui décrivent comment les fonds seront dépensés et comment les progrès seront mesurés afin de montrer aux Canadiens les améliorations apportées au système de santé du Canada.
  • Le gouvernement travaille aussi avec les provinces et les territoires pour mettre en œuvre un deuxième accord bilatéral axé sur l’aide donnée aux citoyens canadiens afin qu’ils vieillissent dans la dignité, près de leur domicile, et qu’ils aient accès aux soins à domicile et à des soins dans un établissement de soins de longue durée sécuritaire.
  • En plus des accords bilatéraux personnalisés, le gouvernement fédéral appuie les provinces et les territoires par les moyens suivants :
    • une garantie d’une augmentation d’au moins 5 % du Transfert canadien en matière de santé (TCS) de 2023-2024 à 2027-2028 (valeur de 17,5 milliards de dollars sur 10 ans en soutien supplémentaire par l’intermédiaire du TCS);
    • un complément immédiat de 2 milliards de dollars au TCS pour répondre aux besoins urgents des salles d’urgence et des hôpitaux pédiatriques, lequel a été versé en juin 2023.
  • Dans le cadre de son investissement de plus de 200 milliards de dollars sur 10 ans visant à améliorer les soins de santé partout au Canada, le gouvernement du Canada injecte 2 milliards de dollars dans le nouveau Fonds d’équité en santé autochtone afin de réaliser des progrès relativement aux priorités autochtones en matière de soins de santé à travers le Canada.
  • Le gouvernement fédéral travaille en collaboration et en partenariat avec des partenaires et des communautés autochtones pour favoriser un meilleur accès à des services de santé de qualité et adaptés aux cultures, une plus grande prise en charge des services de santé par les Autochtones ainsi que de meilleurs résultats en matière de santé. Chaque année, le gouvernement investit environ 5 milliards de dollars dans la santé des peuples autochtones.
  • L’annonce d’aujourd’hui s’ajoute aux fonds annoncés récemment par le gouvernement du Canada : en tout, jusqu’à 86 millions de dollars seront accordés à 15 organisations partout au pays qui contribueront à accélérer la reconnaissance des titres de compétences d’environ 6 600 professionnels de la santé formés à l’étranger. Cet investissement aidera des immigrants ayant fait des études supérieures et qualifiés à recevoir au Canada la reconnaissance adéquate pour leurs crédits étrangers.
  • Le Programme de reconnaissance des titres de compétences étrangers collabore avec les provinces, les territoires, les organismes de réglementation et d’autres organisations en finançant des projets visant à rendre les systèmes de reconnaissance des titres de compétences plus rapides et plus efficaces dans le but de faire croître l’économie canadienne, de créer des emplois de qualité et de favoriser un effectif plus durable dans le domaine de la santé.

Liens connexes