Main Container

logo

Davantage de places en garderie à 10 $ par jour

Main Content

Tout le monde mérite de réussir. Toutefois, aujourd’hui, un trop grand nombre de Canadiens ne sont pas récompensés pour leur travail acharné comme l’ont été les générations précédentes. Votre chèque de paie ne vous permet pas de faire face à l’augmentation des coûts, et il vous semble de plus en plus difficile d’épargner suffisamment pour réaliser vos rêves. Il faut que ça change. Tout le monde a droit à une chance équitable de réussir.

Pour assurer l’équité, nous devons notamment nous soutenir mutuellement à tous les stades de la vie et investir les uns dans les autres. Et nous devons le faire dès l’enfance. Chaque enfant mérite le meilleur départ possible dans la vie. Toutefois, pendant trop longtemps, les frais de garde étaient aussi élevés qu’un loyer ou une hypothèque. Il était donc plus difficile de fonder et de soutenir une famille et, par conséquent, les parents – en particulier les mères – devaient souvent faire des choix impossibles entre leur carrière et les frais de garde. C’est pourquoi nous avons instauré des services de garde à 10 $ par jour dans tout le Canada. À l’heure actuelle, l’ensemble des provinces et des territoires offrent déjà ou sont sur le point d’offrir des services de garde à 10 $ par jour, et la participation des femmes au marché du travail a atteint un niveau record.

Mais trop peu de familles ont accès à des places en garderie à un prix abordable. C’est pourquoi nous en créons davantage.

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé aujourd’hui les mesures prévues dans le Budget 2024, qui sera déposé prochainement, pour créer davantage de places en garderie à un prix abordable, ce qui permettra à un plus grand nombre de familles d’économiser des milliers de dollars et à un plus grand nombre de parents de reprendre leur carrière.

Ces mesures comprennent notamment :

  • le lancement d’un nouveau programme de prêts pour l’expansion des services de garde. Grâce à ce programme, qui accordera un milliard de dollars en prêts à faible coût et 60 millions de dollars en subventions non remboursables, les fournisseurs de services de garde publics et à but non lucratif pourront créer de nouvelles places et rénover leurs garderies actuelles. Ainsi, les fournisseurs disposeront de plus de ressources et les familles auront accès à plus d’options abordables en matière de services de garde.
  • l’exonération du remboursement des prêts d’études pour les éducateurs de la petite enfance dans les régions rurales et éloignées, afin d’encourager les éducateurs à travailler dans les plus petites communautés et d’aider les familles à obtenir les services de garde dont elles ont besoin. Grâce à un investissement de 48 millions de dollars sur quatre ans, l’exonération du remboursement des prêts d’études permettra aux éducateurs de travailler plus longtemps dans une région rurale ou éloignée, ce qui contribuera à attirer des talents et à les maintenir en poste, à l’instar des programmes que nous avons mis en place pour les médecins et les infirmières en milieu rural.
  • l’accroissement de la formation à l’intention des éducateurs de la petite enfance. Nous investissons 10 millions de dollars sur deux ans dans la formation d’un plus grand nombre d’éducateurs de la petite enfance, afin de disposer des talents nécessaires pour mener à bien l’expansion des services de garde abordables et de qualité.

Lors de son passage à Surrey, en Colombie-Britannique, le premier ministre a également annoncé que le gouvernement du Canada allait verser 69,9 millions de dollars à la Colombie-Britannique pour créer de nouvelles places en garderie et soutenir les services de garde inclusifs dans toute la province. Cet investissement, réalisé par l’intermédiaire du Fonds d’infrastructure pour l’apprentissage et la garde des jeunes enfants, permettra de créer davantage de places en garderie et plus de places à un prix plus abordable pour les familles de la Colombie-Britannique.

Par ailleurs, la Colombie-Britannique a annoncé que plus de 930 places en garderie seront intégrées au programme $10 a Day ChildCareBC ce printemps, ce qui permettra aux familles d’économiser en moyenne 920 $ par mois par enfant. Avec l’ajout de ces places, la province a atteint – et même dépassé – son objectif de porter à 15 000 le nombre de places en garderie offert par le programme $10 a Day ChildCareBC d’ici le printemps.

En trois ans seulement, nous avons accompli des progrès incroyables dans la mise en place d’un système pancanadien d’apprentissage et de garde des jeunes enfants. Dans tout le pays, plus de 750 000 enfants fréquentent déjà des garderies abordables et de qualité, ce qui permet à certaines familles d’économiser jusqu’à 14 000 $ par enfant par année. Aux côtés des provinces et des territoires, nous avons également annoncé la création de plus de 100 000 nouvelles places, ce qui nous rapproche de notre objectif de créer 250 000 nouvelles places d’ici mars 2026.

Ce n’est qu’un exemple des mesures prévues dans ce budget pour soutenir les familles et bâtir une économie équitable pour toutes les générations. En plus d’investir dans des services de garde abordables, nous investissons dans des soins de santé de qualité, les soins dentaires, la protection des pensions et l’amélioration de l’accès aux médicaments, afin que chaque génération puisse être en santé et en sécurité et aller de l’avant. Ces mesures s’ajoutent aux investissements sans précédent que nous avons déjà réalisés pour mettre en place un solide filet de sécurité sociale et renforcer la classe moyenne. Elles relèvent non seulement d’une bonne politique sociale, mais aussi d’une bonne politique économique. C’est pourquoi nous les prenons. Quand les travailleurs sont bien soutenus, nos entreprises et notre économie prospèrent, ce qui profite à toutes les générations.

Citations

« Des services de garde abordables donnent aux mères et aux pères la possibilité de bâtir leur carrière. Ils aident également les familles à économiser de l’argent et donnent aux enfants le meilleur départ possible dans la vie. C’est pourquoi, dans le Budget 2024, nous prenons des mesures pour créer plus de places en garderie, embaucher plus d’éducateurs de la petite enfance, offrir plus de formation à ces derniers et travailler avec des provinces comme la Colombie-Britannique pour assurer aux familles le confort et la sécurité qu’elles méritent. L’équité, c’est s’assurer que nous nous soutenons les uns les autres et que nous bâtissons un avenir meilleur, et c’est justement ce que nous permettent d’accomplir des services de garde abordables. »

Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

« Les jeunes familles qui n’ont pas encore accès à des services de garde abordables paient presque un deuxième loyer ou une deuxième hypothèque pour des services de garde non réglementés. Cette situation est injuste pour la génération actuelle de parents, y compris les parents millénariaux, qui ont besoin du soutien que procurent les garderies à 10 $ par jour – et qui le méritent. Grâce aux nouvelles mesures annoncées aujourd’hui pour créer davantage de places abordables et pour attirer et former davantage d’éducateurs de la petite enfance, nous aidons plus de familles d’un bout à l’autre du Canada à avoir accès à des services de garde abordables et à économiser des milliers de dollars chaque année. »

L’hon. Chrystia Freeland, vice-première ministre et ministre des Finances

« En trois ans seulement, nous avons réalisé des progrès incroyables pour faire de notre système pancanadien d’apprentissage et de garde des jeunes enfants une réalité pour les familles du pays. Un plus grand nombre de parents, qui n’avaient jamais pensé que c’était possible, peuvent désormais s’offrir des services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants de qualité. Plus nous créons de places, plus le nombre de parents qui entrent sur le marché du travail ou le réintègrent augmente, ce qui contribue au renforcement de l’économie. Grâce aux mesures annoncées aujourd’hui, toutes les familles qui le souhaitent auront accès à des services de garde abordables et de qualité. »

L’hon. Jenna Sudds, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social

Faits saillants

  • Le Budget 2024 du gouvernement du Canada sera déposé à la Chambre des communes par la vice-première ministre et ministre des Finances le mardi 16 avril 2024.
  • Hier, le premier ministre a annoncé que le Budget 2024 permettrait de rétablir l’équité générationnelle pour les locataires, en particulier les millénariaux et les membres de la génération Z. À cet égard, il a annoncé de nouvelles mesures visant à protéger les droits des locataires et à leur donner des moyens de devenir propriétaires.
  • Dans le Budget 2021, le gouvernement du Canada a annoncé un investissement transformateur de plus de 27 milliards de dollars sur cinq ans pour bâtir avec les provinces et les territoires un système d’apprentissage et de garde des jeunes enfants à l’échelle du Canada. Tous les fonds combinés, y compris ceux pour l’apprentissage et la garde des jeunes enfants autochtones, totalisent jusqu’à 30 milliards de dollars sur cinq ans pour soutenir l’apprentissage et la garde des jeunes enfants.
    • Les investissements dans les services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants profitent à tous les Canadiens. Des études démontrent que pour chaque dollar investi en éducation à la petite enfance, l’économie en général reçoit en retour entre 1,50 $ et 2,80 $.
    • En 2023, le taux de participation au marché du travail des mères d’âge actif ayant un enfant de moins de six ans a atteint un sommet de 79,7 % au Canada.
  • À l’heure actuelle, plus de la moitié des provinces et des territoires offrent des services de garde réglementés pour une moyenne de 10 $ par jour ou moins, y compris le Québec et le Yukon, qui y sont parvenus avant la mise en place du système pancanadien. Dans les autres provinces et territoires, les frais des services de garde réglementés ont été réduits d’au moins 50 % en moyenne. Les provinces et les territoires travaillent à réduire les frais des services de garde réglementés à 10 $ par jour en moyenne d’ici mars 2026.
    • Le système pancanadien d’apprentissage et de garde des jeunes enfants permet aux familles d’économiser, par an et par enfant, jusqu’à : 13 700 $ en Alberta, 8 500 $ en Ontario, 6 900 $ en Saskatchewan, 6 600 $ en Colombie-Britannique, 6 300 $ à Terre-Neuve-et-Labrador, 6 000 $ en Nouvelle-Écosse, 4 170 $ à l’Île-du-Prince-Édouard, 3 600 $ au Nouveau-Brunswick, 2 610 $ au Manitoba, 7 300 $ au Yukon, 9 120 $ dans les Territoires du Nord-Ouest (à partir du 1 avril 2024) et 14 300 $ au Nunavut.
  • Dans le cadre du système pancanadien d’apprentissage et de garde des jeunes enfants, le gouvernement fédéral travaille avec les provinces et les territoires pour créer 250 000 nouvelles places en garderie partout au pays d’ici mars 2026. Ces places supplémentaires donneront aux familles des options de garde d’enfants abordables, peu importe où elles habitent.
    • À l’appui de cet objectif, le gouvernement fédéral a précédemment annoncé la création du Fonds d’infrastructure pour l’apprentissage et la garde des jeunes enfants. Le Fonds fournit 625 millions de dollars supplémentaires aux provinces et aux territoires pour soutenir des projets d’infrastructure visant à créer des places dans des garderies à but non lucratif situées dans des communautés mal desservies, notamment les régions rurales et éloignées, les quartiers urbains à coûts élevés et à faibles revenus, et les communautés confrontées à des obstacles à l’accès, comme les groupes racisés, les peuples autochtones, les communautés de langue officielle en situation minoritaire et les nouveaux arrivants ainsi que les parents, les personnes qui s’occupent d’enfants et les enfants en situation de handicap.
  • Par ailleurs, afin de donner à chaque enfant le meilleur départ possible dans la vie, le gouvernement fédéral :
    • donne plus d’argent aux familles par le biais de l’Allocation canadienne pour enfants, afin de les aider à répondre aux besoins de leurs enfants et d’améliorer de façon concrète la vie des enfants au Canada. L’Allocation canadienne pour enfants, qui peut atteindre 7 437 $ par an par enfant, est indexée chaque année au coût de la vie. Depuis son lancement en 2016, l’Allocation a permis de sortir un demi-million d’enfants de la pauvreté.
    • améliore l’accès aux soins dentaires pour les enfants de moins de 12 ans grâce à la Prestation dentaire canadienne, et fera bientôt de même pour les enfants de moins de 18 ans grâce au Régime canadien de soins dentaires, car personne ne devrait avoir à choisir entre s’occuper de la santé dentaire de ses enfants et nourrir sa famille.